Albert Riera : “Si l’adversaire n’en veut pas, ok, on prend les 77% de possession de balle à chaque match…”

En conférence de presse d’après match, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, a été invité à expliquer pourquoi ses joueurs avaient été moins dangereux en seconde période face à Bastia.

« L’équipe adverse s’est encore mis un peu plus derrière, pour encore plus attendre… Donc c’est difficile. On savait qu’on allait jouer contre une équipe basse, contre une équipe qui jouerait en 5-2-3, comme ça, basse, où il serait difficile de trouver les espaces… Ils ont fait leur match. Bastia a fait le match qu’ils devaient faire. Et voilà. Mais on a pris cinq contre-attaques, ils ont frappé ou cadré quatre fois, et on a pris trois buts. Pfff… Je t’ai tout dit déjà avec ces chiffres ».

En tout cas, une fois encore, certains chiffres sont bien à l’avantage des bordelais.

« Les coups de pied arrêtés, c’est la partie positive de ce match. Et après, sans ballon… Je ne suis pas très déçu, c’est juste qu’on pouvait avoir plus de rythme dans le jeu. Mais il y avait aussi un adversaire qui a beaucoup coupé les espaces. Si tu fias 750 passes et que tu as 77% de possession, ça ne sert à rien pour vous et la Ligue 2, mais moi je veux le ballon à chaque match. Si l’adversaire n’en veut pas, ok, on prend les 77% de possession de balle à chaque match (sourire) ».

Retranscription Girondins4Ever