Albert Riera : “On a raté à chaque fois que c’était LE match. C’est la vérité. On est très instables. Par contre, je suis le premier responsable aussi”

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

En conférence de presse d’après match, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, a expliqué que ce n’était pas du relâchement qui a fait une nouvelle fait chuter son équipe face à Bastia, match que l’on pouvait qualifier d’énième tournant.

« Non, ce n’est pas du relâchement. Non, non… Il y a deux choses à dire, c’est qu’à chaque fois où on y était presque, que c’était le moment pour faire un pas en avant, on n’a pas gagné. C’est la vérité de cette saison. Cette saison, il ne s’est passé que ça. On pouvait gagner trois matches d’affilée, c’était le moment, poum, on a perdu… On a gagné à l’extérieur, c’était ensuite le moment de gagner à la maison… On l’a raté. On a raté à chaque fois que c’était LE match. C’est la vérité. Mais je ne crois pas qu’aujourd’hui, on n’a pas vu de joueurs qui n’avaient pas envie, qui n’étaient pas dans l’état d’esprit… Ça, on ne peut pas parler de ça, ils ont tout donné. Les joueurs étaient morts après le match. Ils n’en avaient plus. Ce n’est pas une question de ça… mais c’est vrai qu’à chaque fois, il nous a manqué ça ».

Puis le coach bordelais ajoute.

« Et puis, il y a autre chose que je dis toujours, c’est que je ne prépare jamais un match différent que ce soit à domicile ou à l’extérieur. On le prépare toujours pareil, avec la confiance, le plan de jeu, de dominer, de gagner, être mieux que l’adversaire. Mais il nous a manqué, à chaque fois que c’était le moment et le match, quelque chose. On doit être plus réguliers. On est très instables. C’est aussi une critique que l’on doit prendre. Mais de mon côté, je ne prépare pas un match différemment d’un autre chaque semaine, c’est la même intensité, le même plan, la même organisation, la même énergie, la même passion… Je mets tout. Par contre, je suis le premier responsable aussi, parce que c’est moi qui dit qui joue, comment on joue… Mais voilà. On a perdu ».

Retranscription Girondins4Ever