Des Girondins vers un déficit plus important que prévu ?

La fin de saison approche à grands pas pour les Girondins de Bordeaux. Le sprint final est bien lancé et il ne reste plus que quelques journées pour essayer de terminer le plus haut possible, mais surtout de s’éloigner définitivement de cette zone rouge afin d’éviter un stress intense sur les deux ou trois dernières journées.

La course aux play-offs semble bien terminée après la contre-performance face à Bastia le week-end dernier, et cette défaite trois buts à deux. Il reste donc à remonter au classement et donc s’éviter une fin de saison qui pourrait être catastrophique sportivement. Il restera alors à bien négocier l’extra sportif. Cette saison 2023/2024 est déjà bien assez compliquée pour tous les supporters, suiveurs, amoureux et salariés du club, il ne faudrait pas se rajouter certaines frayeurs.

 

En effet, ce n’est pas une surprise, le premier point est financier. On le sait depuis un moment, le club au scapulaire terminera la saison avec un déficit, en plus de 3 millions d’euros qu’il reste à rembourser pour Fortress. Mais selon Sud Ouest, le montant pourrait s’élever à 50 millions d’euros et non pas 38 millions d’euros comme annoncé il y a quelques temps. Si on regarde le budget du club cette saison, il est de l’ordre de 42 millions d’euros, ce serait donc 12 millions de plus que ce dernier, ce qui n’est pas rien. Néanmoins, un prêt auprès d’une banque serait en bonne voie. Un maintien rapide pourrait donc sceller l’opération. Ne restera plus qu’à en connaître les modalités.

Enfin il restera un point important, le fameux passage devant la DNCG dans le courant du mois de Juin. Le gendarme financier français commence à connaître les Girondins de Bordeaux. Est-ce que cette fois ils laisseront passer et qu’il y aura encore suffisamment d’éléments solides pour que le FCGB s’en sorte sans encombre. On le sait, il y a différents types de sanctions qui peuvent être prises, du simple encadrement de la masse salariale à la rétrogradation administrative. Mais ne tombons pas dans le négatif même si ce qui peut faire peur c’est que cette saison, plusieurs organismes ont eu des retards dans les paiements, notamment une entreprise de nettoyage. Certains ont été payés pour Février, pas encore mars, toujours selon le quotidien régional. Gérard Lopez semble régler tout cela petit à petit, ce qui est une bonne chose.

En attendant, il y a une saison à terminer puis l’avenir sportif et financier du club à assurer.