Nelson Dias : “Cet état de passivité me révolte, c’est quelque chose que je n’accepte pas. C’est inconcevable sur un terrain de foot”

Face à Bastia, Nelson Dias a relevé la performance de deux joueurs : Pedro Diaz et Jacques Ekomié. Cependant, il a quand même expliqué que ça ne suffisait pas d’avoir seulement deux bons joueurs sur onze… Voici ses propos.

Pedro Diaz répond aussi dans l’état d’esprit qu’on demande à un joueur à ce niveau là. Il est sur une bonne série je trouve Pedro Diaz. Il influence. Le week-end dernier aussi à Caen, il a eu un rôle majeur sur le match des Girondins. Là, il montre aussi de bonnes choses. Et il est dans un état d’esprit… Peut-être que oui, il est à souligner parce qu’il sort un peu du lot. Même si on n’est pas non plus dans un super rendement en première mi-temps. Ca reste quand même très léger […] Jacques Ekomié ? Oui, c’est pareil. Je trouve que c’est régulier dans la performance. Malheureusement aujourd’hui, d’avoir juste deux joueurs qui sortent du lot dans un groupe complet… Encore une fois, quand vous avez des ambitions de remonter en Ligue 1, dans la régularité de la performance c’est compliqué pour pouvoir rivaliser avec des équipes qui sont aujourd’hui dans le haut du tableau. On peut rajouter Bokélé, mais ça ne fait toujours pas onze, ça fait trois (rires). Mais moi, je reste sur cet état de passivité qui me révolte, c’est quelque chose que je n’accepte pas et que je n’ai jamais accepté en tant que joueur ou même entraîneur. C’est quelque chose qui pour moi est inconcevable sur un terrain de foot. Ca me chagrine énormément.

France Bleu

Retranscription Girondins4Ever