Albert Riera : “On a un déficit dans les deux surfaces de réparation. Mais quand je perds, je veux perdre comme on a perdu le dernier match”

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Albert Riera a été questionné en conférence de presse afin de savoir s’il attendait notamment une réaction des cadres. L’entraîneur espagnol a martelé devant les journaliste qu’il était très satisfait de ses joueurs malgré la défaite.

Quelle réaction ? Je suis content de mes joueurs. Je viens de dire qu’on a pris 3 ou 4 contres et on a pris 3 buts. De ça, je ne peux pas être content. On a un déficit, on le sait. Ils disent, ‘il ne gagne pas beaucoup de matchs, mais il dit beaucoup de choses’. On a pris 38 buts en 32 matchs, plus d’un but par match et ça c’est beaucoup si tu veux rêver pour atteindre les objectifs. Nous, on a un déficit dans les deux surfaces de réparation. Ca, c’est clair, que ça soit au niveau défensif ou offensif. Il faut être plus précis, plus incisif offensivement et plus agressif défensivement. Mais ce sont les caractéristiques que nous avons, on sait qu’on a un déficit avec ça et on doit le régler. Comment ? Peut-être que c’est avec d’autres joueurs. Mais maintenant, on peut parler seulement de l’équipe qu’il y a pour essayer de faire du mieux possible. Mais une réaction ? Non, je suis content avec mes joueurs […] Le plan de jeu et la façon dont on voulait jouer, on l’a bien compris. Et à part les buts qu’on a pris… J’ai regardé deux fois ou trois fois le match, et je ne peux pas être déçu après mes joueurs. Je suis content et on va continuer de la même façon […] Mais après, il y a le résultat…C’est important. Mais pour ces petits détails, pour la prévention défensive, le un contre un dans la surface de réparation, d’être plus agressif… Je ne sais pas si vous arrivez à comprendre l’idée, et c’est pour ça que même si j’ai 0 pression et que moi je ne pense pas à ça, peut-être que je ne suis pas l’entraîneur idéal pour ici. Mais je veux aller jusqu’au bout, et avec moi. Si vous avez un peu de patience, vous le verrez avec moi un peu plus. Si vous n’avez pas la patience, il viendra un autre entraîneur, il fera peut être 150 passes et peut être qu’il gagnera avec deux contres attaques. Bien. Mais moi quand on gagne, je veux bien gagner et quand je perds, je veux perdre comme on a perdu le dernier match. Et après, un dernier mot pour un fan qui est venu en vélo hier. Très bien, très gentil et tout ça mais il me dit ‘Albert on doit monter, on doit gagner’. Tu as un truc magique ? Moi aussi je le veux beaucoup, mais dit moi comment ? Si on me dit comment, on va le faire. Et s’il y a quelqu’un qui peut faire mieux, je lui donne mon siège ici et qu’il vienne. Il le fait, je lui donnerai même mes affaires le jour du match. Ca, on ne peut pas négocier la façon dont on a perdu et c’est difficile à comprendre car tu te dis ‘on a perdu’. Oui oui, mais comment on a perdu ? Je veux continuer pour que mon équipe fasse des matchs comme celui-ci.

Retranscription Girondins4Ever