Philippe Lucas : “C’était totalement injustifié de le siffler à la fin du match. Et il a eu raison de ne pas apprécier. A sa place j’aurais fait pareil”

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Philippe Lucas, ancien joueur et entraîneur aux Girondins, s’est exprimé suite à la victoire des Girondins de Bordeaux face à Dunkerque (2-0) pour le compte de la 34ème journée de Ligue 2. Il a notamment évoqué les critiques et sifflés à l’encontre de Vital Nsimba.

Je n’ai pas apprécié et je n’ai pas compris même au-delà de ça, puisque c’est vrai que Vital n’avait rien dit de bien méchant. Il avait juste parlé d’un fait, qu’on avait besoin d’unité, que les joueurs avaient besoin des supporters et que c’était vraiment dommage que les supporters fassent une grève comme ils l’avaient prévu et comme ils l’ont fait, d’ailleurs. D’autant plus qu’il faut quand même rajouter qu’il ne faut pas avoir de mémoire. Et justement, c’est le moment d’en avoir. Vital, c’est un garçon qui a été souvent blessé cette saison et qui, encore une fois, relevait d’une blessure et donc d’une absence assez importante. Malgré ça, il a joué d’entrée 90 minutes à Saint-Étienne dans un match, quand même, avec de l’intensité. Et il ne s’est pas caché pour jouer le match suivant. Il aurait pu dire au coach ‘Attendez, moi j’ai joué 90 minutes, je reviens de blessure, est-ce que ça ne serait pas plus prudent de me mettre remplaçant ou de ne pas me faire jouer ?’ Au lieu de ça, il a répondu présent et en plus, il fait un bon match, peut-être un de ses meilleurs ces derniers temps, et il a tenu quasiment… Je ne sais plus de mémoire, s’il n’a pas joué tout le match, je ne crois pas qu’il soit… (Il sort à la 86ème) Il a enchaîné deux matchs alors qu’il relevait de blessures. Donc c’est dire le sens du sacrifice de ce garçon. En plus, c’est un des tauliers du vestiaire, donc il a le droit d’être le porte-parole aussi et de parler à la place. On ne va pas envoyer les jeunes au feu. Ce n’est pas un jeune qui va se mouiller comme ça et qui va se griller au niveau des supporters. Lui peut se permettre, en plus par rapport à ce qu’il a fait, par rapport à ce qu’il représente au sein du vestiaire. Et donc, c’était totalement injustifié de le siffler à la fin du match. Et il a eu raison de ne pas apprécier. A sa place j’aurais fait pareil.”

Retranscription Girondins4Ever

——————-

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.