[J35] Résumé de Laval – Bordeaux : Le FC Relance a encore frappé, défaite, expulsions de Weissbeck et Riera, sortie des cadres, récit d’une soirée cauchemardesque…

Notre équipe des Girondins de Bordeaux se déplaçait sur la pelouse du Stade Francis Le Basser pour affronter l’équipe du Stade Lavallois ce samedi, pour le compte de la 35ème journée de Ligue 2 BKT.

Pour l’occasion, Albert Riera aligne le même onze que celui mis en place face à Dunkerque dans la semaine (victoire 2-0). En défense Harisson Marcelin se retrouve donc une nouvelle fois à la place de Malcom Bokélé. Au milieu on reste sur un trio avec Ignatenko, Diaz et Weissbeck. En attaque Zan Vipotnik garde sa place de titulaire, tout comme Alexi Pitu. C’est Jérémy Livolant qui en fait une nouvelle fois les frais et se retrouve sur le banc.

Le onze de départ de chaque équipe :

Image

Image

Le coup d’envoi est donné dans une bonne ambiance, alors que les socios lavallois célèbrent leurs 50 ans. Sur le terrain les bordelais ont la maîtrise totale du ballon dans les cinq premières minutes, sans pour autant arriver dans la surface adverse. Les transitions ne sont pas assez rapide. Bordeaux obtient un premier corner à la 7ème minute, sur un centre de Michelin contré. Il est, comme très souvent, joué en deux temps pour ne rien donner… Laval va avoir une première situation après une perte de balle de Vital Nsimba mais ce sera dégagé en deux temps par la défense bordelaise (10ème 0-0).

Les Girondins vont obtenir un coup-franc sur la gauche après une faute de Baldé sur Nsimba. Le lavallois prend un jaune (14ème). Il est tiré par Pedro Diaz et renvoyé par le gardien Samassa. Gaétan Weissbeck la reprend mais c’est détournée en corner. Il ne donner rien. Bordeaux prend un contre et Weissbeck protège mal le ballon qui est récupéré par Pagis qui sert Vargas mais qui bute sur un excellent Johnsson qui détourne en corner (16ème). Le portier suédois capte le ballon. Le match se débride et Samassa dévie à son tour un très bon centre de Michelin (18ème).

Le match n’est pas intense et les occasions sont rares. Une tête lavalloise est captée par Johnsson (29ème 0-0) mais c’est à peu près tout. Laval va avoir un très beau mouvement collectif et Vargas déclenche une frappe mais Johnsson réalise encore un bel arrêt (35ème). Les lavallois vont même obtenir un coup-franc après un tacle non maîtrisé par Weissbeck (38ème). Il récolte un carton jaune. Le coup-franc est dévié en corner par la défense. Vargas le tire mais c’est repoussé. A la 44ème Danylo Ignatenko écope lui aussi d’un jaune après une vilaine faute.

A la mi-temps le score est toujours nul et vierge. Les bordelais ne montrent pas grand-chose tandis que Laval sort de plus en plus.

En seconde période il faudra attendre la 52ème minute pour voir Davitashvili servir Vipotnik qui frappe en force mais c’est détourné en corner pas Samassa. Il ne donnera rien si ce n’est un contre qui n’aboutira pas. Et c’est à la 60ème que cela va se décanter, malheureusement pour les lavallois… Sur un appel en profondeur Pablo Pagis prend de vitesse Harisson Marcelin et ajuste Johnsson (1-0). Les Girondins n’en loupent pas une cette saison… Avoir autant de possession stérile pour presque aucune frappe, on se demande quel est le but…

En attendant Laval pousse et les supporters se sont réveillés. Pour rappel, ils n’ont pas connu la victoire de leur équipe à domicile depuis Septembre 2023… C’est l’instant choisi par Riera pour faire un fameux “All In” et faire trois changement d’un coup. David Tebili, Yohan Cassubie et Jérémy Livolant en places de Vital Nsimba, Clément Michelin et Danylo Ignatenko (72ème 1-0). La minute suivante Kadile part seul face à Johnsson mais le portier réalise une parade et sauve les siens. Et comme tout vas bien Weissbeck fait une faute dangereuse et récolte son deuxième jaune, synonyme de carton rouge.. (74ème).

Laval essaye toujours de mettre le deuxième but tandis que Bordeaux souffre. Le jeune Mathys Angély rentre à la place de Yoann Barbet, qui laisse son brassard à Pedro Diaz (81ème). Puis c’est Alexi Pitu, inexistant, qui est remplacé par Issouf Sissokho (85ème). Le match ? Il ne se passe plus rien. Ah si, Albert Riera est aussi expulsé par l’arbitre (89ème)…

Au final Bordeaux s’incline et déçoit une nouvelle fois…