Albert Riera : “Je préfère avoir les meilleurs joueurs possibles pour monter, mais avec les possibilités du club, bien sûr. Le Président essaye de faire son maximum”

En conférence de presse d’après match, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, est revenu sur sa prise de parole avant Ajaccio, notamment sur le fait qu’il veuille toujours être l’entraineur la saison prochaine. Vis à vis du projet qu’il a en tête, le coach bordelais souhaite être l’unique responsable et au centre de toutes les critiques.

« Je préfère avoir les meilleurs joueurs possibles pour monter. Mais avec les possibilités du club, bien sûr. Et comme on l’a dit, je le sais, j’en suis sûr, le Président essaye de faire son maximum pour avoir la possibilité d’amener ce club le plus haut possible. On veut tous progresser. Mais après, on verra les possibilités. Et cela dépend de quelles possibilités, avec quel investisseur qui rentre, etc, et où on peut arriver. Après, ce sera de bien choisir. Au mois de décembre, les trois joueurs que j’avais choisis, c’était trois joueurs qui pouvaient être les ingrédients améliorant l’effectif que l’on avait. C’était trois joueurs libres, avec des salaires qui ne posaient pas de souci à l’équipe. On a cherché en fonction des moyens et des possibilités du club. Pour moi, le plus important, ce n’est pas le nom du joueur, je parle toujours des caractéristiques des joueurs que je veux. Si je sens que le club m’écoute, et me dit ‘Albert, on te donne la responsabilité’, c’est pour ça que je serai sûr de rester. C’est une question de sensation, celle que le club m’écoute. Si on part sur le projet dont je parle l’année prochaine, je veux que si quelqu’un veuille émettre une critique, que l’on me critique à moi. Parce que ce sera moi qui aurai fait l’équipe, avec l’aide du Président et du directeur sportif bien sûr. Mais pas de responsabilités sur eux : sur moi. Et après, on verra les moyens. Je veux les critiques sur moi, je veux cette responsabilité sur moi. Après, si avec les moyens que l’on me propose, si ni moi, ni Zizou, ni Ancelotti peut améliorer l’équipe, ça, c’est autre chose. Mais je veux sentir ça, avoir ce projet. Ce que je regrette cette année c’est ça. J’arrive dans un moment où on ne peut pas recruter, je n’ai pas fait l’équipe. Mais je regrette ce moment, au mois de décembre. Personne ne m’avait dit qu’on ne pourrait pas recruter, qu’on devait vendre des joueurs, qu’on ne pourrait pas faire venir des joueurs. J’avais les mains liées. Mais je dois continuer. Alors, donnez-moi les responsabilités. Après ça, je veux toutes les critiques. Mais qu’on m’écoute, car je sais ce dont a besoin cette équipe pour s’améliorer. Je suis tous les joueurs avec eux, et je sais la façon dont on veut jouer. Je sais les moyens et les ingrédients pour jouer comme ça ».

Pour rappel, les trois joueurs étaient : 

  • Philip Otele (Cluj)
  • Maxime Bernauer (Dinamo Zagreb)
  • Aymane El Hassouni

Retranscription Girondins4Ever