Sylvain Bouchon (avocat) : “La plupart du temps, l’absence de résultats est considérée comme une faute simple au maximum, et pas comme une faute grave”

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Maitre Sylvain Bouchon, avocat au barreau de Bordeaux, s’est exprimé sur la temporalité du jugement rendu dans l’affaire qui oppose les Girondins de Bordeaux à Vladimir Petkovic. En effet, le délibéré durera jusqu’au 8 novembre, date à laquelle un jugement sera rendu.

« C’est un délai relativement long, mais malheureusement assez habituel. Il y a les vacances d’été au milieu de tout ça, qui comptent. Mais oui, en délibéré, sur un dossier qui s’annonce un peu costaud, ce sont les délais habituels ».

Vladimir Petkovic a été l’un des pires entraineurs de l’histoire du Club au Scapulaire, après près de 20% de victoires seulement. Mais les mauvais résultats, sont-ils un argument suffisant pour le licencier ?

« A priori non, ce n’est pas un argument suffisant pour le licencier. Ce qui est dur pour les clubs… On sait bien que l’un des leviers quand même en cours de saison, si ce n’est le seul, c’est de changer d’entraineur. Mais néanmoins, l’entraineur est un salarié en CDD comme tous les autres, et la rupture anticipée d’un contrat de travail, un CDD, c’est très compliqué. Il faut notamment prouver la faute grave. Or, la plupart du temps, l’absence de résultats est considérée comme une faute simple au maximum, et pas comme une faute grave. Donc on ne peut pas licencier un entraineur pour ce motif ».

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.