Albert Riera : “Si Jean Grillot est prêt à débuter ? C’est une option. Je me dis aussi que la réserve joue pour rester en National 3”

Régis HAZENFUS – Photographe

Avant la rencontre entre l’US Concarneau et les Girondins de Bordeaux, comptant pour la 37ème et avant-dernière journée de Ligue 2, Albert Riera, entraîneur bordelais, s’est exprimé lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. Il est notamment revenu sur l’absence de trois joueurs centraux pour cause de blessures, Yoann Barbet, Mathys Angély et Emmanuel Biumla.

“Si je me creuse la tête pour composer la défense centrale ? Un peu (sourire). C’est vrai qu’on va et qu’on doit improviser un peu parce qu’on n’a pas les défenseurs centraux qu’on a d’habitude. Mais c’est mon travail, un joli travail comme je dis toujours, même si je n’aime pas dire ‘travail’. Il faut trouver la solution, c’est ce que j’adore, et on va trouver la solution. On va essayer de jouer, toujours penser que c’est le meilleur match de la saison. C’est la meilleure façon du côté des joueurs, pour progresser et toujours respecter ce club et ce métier. Si Danylo Ignatenko va jouer en défense centrale ? Danylo est suspendu cette semaine. Si Jean Grillot est prêt à débuter ? C’est une option. Je me dis aussi que la réserve joue pour rester en National 3. Donc même si je veux gagner, je suis un homme de club. Je suis en contact avec Erwan Lannuzel et je dois parler avec lui. C’est aussi une part importante du club, si on veut que l’année prochaine nos joueurs puissent jouer dans cette catégorie. C’est pour ça que je dois réfléchir un peu, je dois faire ce qui est le mieux pour l’équipe pro, mais aussi pour les jeunes du club. Je vais essayer de partager pour que les deux équipes puissent être compétitives.”

Puis il a été question des positionnements de Vital Nsimba et de Yohan Cassubie :

“Si Vital peut jouer à droite ? (sourire) Vous voulez que je vous donne l’équipe ? A vous, je peux vous la donner, après la conférence de presse, mais pas à l’adversaire. On ne va pas leur donner l’avantage. Non, aujourd’hui on est encore à deux jours du match. On va s’entraîner ce mercredi, on va faire des exercices que je vais essayer de mettre en place. Puis en fonction des sensations que j’aurai, la veille de match je saurai définitivement qui va jouer contre Concarneau. Si Yohan Cassubie en défense est possible ? Tout est possible.”

Retranscription Girondins4Ever