Christophe Dugarry : “Lui c’est un béni-oui-oui. Ça fait des années qu’il file des milliards et des milliards, qu’il file des salaires hors norme et il est toujours content”

Dans Rothen s’enflamme sur RMC, Christophe Dugarry, ancien joueur des Girondins de Bordeaux et consultant, s’est exprimé après l’élimination du Paris-Saint-Germain en demi-finale de Ligue des Champions, alors que tout le monde ou presque, voyait déjà le club en finale.

Le sujet était : Luis Enrique accusé d’avoir enfumé tout le monde

Si je lui en veux ? Ce n’est même pas que je lui en veux sincèrement. Quand j’ai lu les déclarations des uns et des autres, je me suis dit ‘Écoute moi bien Duga, ils sont tous contents, qu’est-ce que tu en as à taper ? Qu’est-ce que tu vas aller t’énerver comme un naze que tu peux être par moments, à t’énerver et à gueuler comme un putois sur un truc qui ne te concerne pas vraiment – même si ça me passionne – alors que tous les parisiens sont contents ?’. Les joueurs sont contents, le président est content. Lui c’est un béni-oui-oui. Ça fait des années qu’il file des milliards et des milliards, qu’il file des salaires hors norme et il est toujours content. Il est toujours content, je n’ai jamais vu ça (rires). Le mec file des milliards, il est content ! Très bien ! Luis Enrique ? Il est content aussi (rires) ‘Je suis très satisfait des deux matchs, ils ont fait ce que j’avais demandé, j’ai adoré l’esprit de mon équipe’… On ne peut pas reprocher à cette équipe d’avoir une foi inébranlable. On ne leur reproche pas d’avoir la foi, où alors ils vont à l’église ! On leur reproche d’avoir les pieds tordus et de ne pas être capables de cadrer une frappe ! C’est ça qu’on leur reproche, de ne pas avoir envie et de ne pas faire le match qu’il faut. Si tu veux, j’étais ironique, souvent énervé et depuis quelques semaines, un peu plus ironique sur Luis Enrique. Je vais te dire le vrai fond de ma pensée, c’est un génie parce que le mec est un embrouilleur de première, et j’en vois de plus en plus dans le foot. Un peu comme le président de Marseille là… Pablo Longoria ? Oh oui voilà lui là… Il est très bon… Et là on a Luis Enrique. Il a réussi à se mettre les dirigeants, les supporters, les joueurs, les médias, qui le prennent pour un génie absolu, le tout puissant. Il s’est mis tout le monde dans la poche avec une communication géniale. Il passe son temps à embrouiller.”

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)