[J37] Les notes de la presse après Concarneau – Bordeaux

Comme à notre habitude, nous vous proposons les notes distillées par la presse concernant la dernière rencontre des Girondins de Bordeaux, cette fois-ci à l’extérieur face à Concarneau, pour le compte de la 37ème journée de Ligue 2. Pour rappel, L’Equipe ne donne pas de notes pour ce championnat.

Les notes de FotMob

Pour Concarneau :

Salles 6,7

Georgen 8,9 – Jannez 7,1 – Celestine 6,2 (Paro 6,4) – Etuin 6,8

Diawara 8,5 (Urie 5,5) – Sinquin 6,9 – Phliponeau 7,3 – Matondo 7,4

Ba 9,2 – Oko 8,4 (Rodrigues 5,9)

Pour Bordeaux:

Johnsson 6

Bokélé 5,5 (Sissokho 6,6) – Marcelin 5,4 – Cassubie 5,3 – Nsimba 5

De Amorim 6,4 – Diaz 6,8 – Weissbeck 8

Davitashvili 6,2 (Pitu 6,5) – Vipotnik 7 (Vétro 6,1) – Livolant 6,2

Les notes de Flashscore

Pour Concarneau :

Salles 6,5

Georgen 8,8 – Janez 7 – Celestine 6,7 (Paro 7,1) – Etuin 6,9

Diawara 8,7 (Urie 5,8) – Sinquin 6,8 – Phliponeau 7,3 – Matondo 7,1

Ba 8,2 – Moussiti-Oko 8,3 (Rodrigues 6,6)

Pour Bordeaux:

Johnsson 6,4

Bokele 5,7 (Sissokho 6,7) – Marcelin 6,1 – Cassubie 6 – Nsimba 6

Diaz 6,6 – De Amorim 5,5 – Weissbeck 6,9

Livolant 6,9 – Vipotnik 7,1 (Vetro 6,7) – Davitashvili 6,3 (Pitu 6,7)

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Les notes de Sofascore

Pour Concarneau :

Salles 6,8

Georgen 8,8 – Jannez 6,9 – Celestine 6,5 (Paro 6,7) – Etuin 7

Diawara 8,1 (Urie 5,9) – Sinquin 6,6 (Faussurier 6,9) – Phliponeau 7,3 – Matondo 7,3 (Mouazan 6,3)

Ba 8,7 – Moussiti-Oko 8,4 (Rodrigues 6,3)

Pour Bordeaux:

Johnsson 7,4

Bokélé 6,2 (Sissokho 6,7)- Marcelin 6,5 – Cassubie 6,1 (Mouanga 6,6) – Nsimba 6,1

De Amorim 5,7 – Diaz 6,6 (Grothe 6,7) – Weissbeck 7,7

Davitashvili 6,8 (Pitu 7) – Vipotnik 7,1 (Vétro 6,4) – Livolant 7,2

Les notes Girondins4Ever

  • Karl-Johan Johnsson : Le portier suédois a vécu un match plutôt calme en première période, avant que la foudre bretonne ne s’abatte sur les cages bordelaises. Il a donc dû sortir un très bon match pour ne pas voir les Girondins prendre une pleine valise. Il a sorti deux parades décisives et détourné un penalty d’une main ferme. Malgré cela, il ne peut rien sur les quatre buts encaissés, tout simplement lâché par sa défense… Une sale soirée pour lui alors qu’il était en forme.
  • Malcom Bokélé : Positionné au poste de latéral droit en l’absence de Michelin blessé, il n’a pas eu le rendement de ces derniers matchs. On l’a peu vu offensivement avant de se retrouver à dix. Puis il a laissé des espaces et se fait notamment prendre de vitesse par Diawara sur le but de l’égalisation à 1-1. En difficulté défensivement et sans l’énergie qu’on lui connaissait. Remplacé par Issouf Sissokho à la 60ème. Le milieu a essayé mais c’était par intermittences.
  • Harisson Marcelin : Il était aligné en défense centrale, Barbet et Angély étant blessés. Il avait l’occasion d’être le “patron” de cette défense centrale, c’est manqué… Une fois de plus il a déçu. Il n’a jamais semblé être en mesure de rassurer. Battu dans les duels une bonne partie du temps, du moins sur les occasions dangereuses. Il est fautif sur le doublé d’Ibnou Ba. Il stoppe sa course sur la frappe sur le poteau, alors que l’attaquant de Concarneau avait suivi. Cette forme de nonchalance sur le terrain agace et déçoit terriblement.
  • Yohan Cassubie : Il était replacé en défense centrale, choix plutôt surprenant de Riera puisqu’il avait un jeune défenseur central sur le banc, en la personne de Yaël Mouanga. Cassubie avait été plutôt correct face à Ajaccio. Sur ce match, et dans une position qu’il ne connaît pas, il a été en difficulté. Il n’a pas réussi à contenir l’avant-centre breton Moussiti-Oko, très actif pendant le match. Il est coupable sur un but, étant trop bas quand le reste de la défense bordelaise jouait le hors-jeu. L’attaquant n’a plus qu’à aller ajuster Johnsson. Remplacé par Yaël Mouanga (87ème) qui a fait ses premières minutes en pro cette saison.
  • Vital Nsimba : Le latéral gauche était capitaine sur ce match. On ne peut pas lui reprocher grand-chose. Il a été présent offensivement à onze, puis défensivement à dix. Il a essayé de se projeter vers l’avant néanmoins, mais semblait un peu trop esseulé dans cette équipe.
  • Pedro Diaz : L’espagnol était au poste de milieu récupérateur sur cette rencontre. Plutôt actif, il n’a pas pu montrer la bonne forme de ces dernières semaines. Défensivement il a apporté, dans un registre qui n’est pas forcément le sien. Il a été précieux dans ses passes, peu de déchet à noter. Remplacé par Enzo Grothe (87ème) qui a aussi disputé ses premières minutes en pro.
(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport
  • Gaétan Weissbeck : Son match a été correct et il fait le travail de l’ombre au milieu de terrain. Il a touché beaucoup de ballons, mais cela n’a pas toujours été décisif. Il est tout de même passeur pour le but de Jérémy Livolant, sur une belle ouverture en profondeur. A dix il était plus compliqué de jouer les transitions, surtout devant une attaque peu inspirée. Mais il a été important au milieu de terrain, dans une équipe qui n’a pas montré beaucoup de choses.
  • Mathias De Amorim : On peut avoir de gros regrets sur cette soirée pour notre jeune milieu. Il a été très utile dans les vingt-trente premières minutes. Ses orientations et ses conduites de balles ont fait du bien. Il réalise une très belle feinte de corps avant d’adresser un bijou à Vipotnik qui ouvre le score. Puis à la 29ème tout bascule. Alors qu’il veut contrôler un ballon en l’air avec son pied, il vient toucher un joueur breton qu’il n’avait pas vu. L’arbitre décide de sortir un carton rouge immérité… Ce qui fait basculer le match… Le joueur est sorti énervé et sans doute terriblement déçu de cette décision.
  • Jérémy Livolant : L’ailier s’est montré pendant cette rencontre. Il court, beaucoup, même si c’est parfois dans le vent. Mais il est là, se donne et essaye. Il est récompensé par son but, sur une ouverture de Weissbeck. Il ne change malheureusement rien au cours du match.
  • Zuriko Davitashvili : C’est un match sans pour Zuriko. On ne l’a pas trop vu, et encore moins quand Bordeaux s’est retrouvé à dix. Quand les Girondins ont dû reculer, il n’avait plus trop de ballons à se mettre sous le pied. Quelques rares incursions mais c’est tout. Remplacé par Alexi Pitu à la 61ème. Le roumain n’a pas changé la donne. Une occasion complètement manqué, des pertes de balles. Il stagne et n’apporte pas assez offensivement.
  • Zan Vipotnik : Une nouvelle fois aligné à la pointe de l’attaque bordelaise, Zan Vipotnik a vécu le bon et le moyen. D’abord très bien servi par De Amorim, il ouvre le score en deux temps. Un contrôle et une frappe pour tromper Salles. Puis réduits à dix, il a eu beaucoup moins d’opportunités et de ballons. Mais il ne peut pas grand-chose car il s’est retrouvé isolé et très peu servi. Rageant. Remplacé par Julien Vétro à la 61ème. Il a du ballon, ça se voit, mais il joue en deux temps et ne percute pas assez. Manque de tranchant, ce qui lui fait perdre des ballons simples.
  • Albert Riera : L’entraîneur espagnol avait plusieurs options pour cette rencontre, malgré le nombre d’absents. Il a voulu tenter un axe Cassubie, Marcelin, deux joueurs qui manquent de confiance cette saison. Il a perdu sur ce pari. On peut lui reprocher de réagir trop tard. Réduit à dix à la 29ème, il attendra la 60ème pour faire trois changements, mais le score était de 3-1…

Nous avons décidé de noter Mathias De Amorim, malgré son expulsion injuste à la 29ème. Il réalisait un début de match très intéressant et permettait à Bordeaux de faire le jeu et bonne impression. Sa sortie a tout changé.

Johnsson : 6  
Bokélé : 3
Cassubie : 2 
Marcelin : 2 
Nsimba (c) : 6 
De Amorim : 7  
Diaz : 6 
Weissbeck : 7 
Davitashvili : 5
Vipotnik : 5,5
Livolant : 6

Riera : 4

 

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport