Redouane Bougheraba : “Il y a eu beaucoup de défaites de l’OM ici. C’était l’époque Claude Bez et c’était dans le nom de famille… on se faisait beaucoup avoir”

Sur France Bleu Gironde, et à l’occasion du centenaire de l’espace sportif du Parc Lescure, l’humoriste supporter de l’Olympique de Marseille, Redouane Bougheraba, s’est exprimé sur cette rencontre de mardi soir, lui qui portait les couleurs du Variétés Club de France.

« En tant que Marseillais, j’ai eu beaucoup de regards sur moi (sourire). C’est vrai qu’il y a eu de nombreuses défaites ici, avec ce fameux couloir de 18 kilomètres… C’est normal, les vestiaires étaient tellement loin que les joueurs arrivaient épuisés… Des souvenirs de ce stade ? Celui de beaucoup de défaites. J’ai toujours suivi l’OM, et je sais que la première rivalité dans le championnat de France, c’était plus Marseille-Bordeaux. C’était l’époque Claude Bez et c’était dans le nom de famille, on se faisait beaucoup avoir (rires). J’ai toujours suivi Bordeaux aussi, il y a eu l’épopée avec Yoann Gourcuff, Marouane Chamakh, Sylvain Wiltord, Lilian Laslandes, la belle époque du Bordeaux champion, vainqueur de la Coupe de la Ligue. Une équipe très agréable à voir évoluer. Ce sont nos meilleurs ennemis. Pendant des années on n’arrivait pas à les battre, et il ce n’était pas il y a si longtemps que ça, avant que ce soit la descente aux enfers pour les Girondins… Je suis désolé de remuer le couteau dans la plaie. C’était en tout cas une très belle équipe, et ce sont des grands souvenirs pour moi. Maintenant, on fête les 100 ans, c’est une bonne occasion, c’est pour la Fondation Abbé Pierre et le Secours Populaire. On est super contents de faire ce match caritatif pour ces belles causes ».

Yannick Noah, lui, s’est rapidement exprimé dur ses souvenirs des Girondins des années 80.

« Les souvenirs que j’ai, c’est qu’on n’était pas favoris, et qu’en fait tu avais une équipe de mecs plutôt sympas qui assuraient… C’était un peu les surprises, les belles surprises. La dernière fois que je suis venu ici, c’était en première partie de Johnny Hallyday ».

Retranscription Girondins4Ever