Albert Riera : “Vous pensez qu’un joueur de 22 ans se dire qu’il va être pire que son entraineur ? Non, il va donner le maximum… C’est une routine que j’adore”

En conférence de presse, l’entraineur des Girondins de Bordeaux, Albert Riera, s’est confié sur sa non participation à la rencontre de gala face au Variétés mardi dernier. S’il s’est blessé sur sprint face à Jacques Ekomié, le coach bordelais explique qu’il s’entraine souvent avec ses joueurs, pour faire le nombre.

« J’ai une routine que je considère très importante. Je m’entraine avec les joueurs qui n’ont pas joué le dernier match. Il y a les joueurs qui ont joué, ils n’ont pas besoin de moi, car ils sont contents, ils ont joué, ils étaient titulaires. Les autres ont besoin. Cette autre équipe, normalement, ils sont cinq, six, sept, et des fois, ils ont besoin d’un joueur supplémentaire pour s’entrainer. Si l’entraineur joue avec eux, imaginez… Vous pensez qu’un joueur de 22 ans se dire qu’il va être pire que son entraineur ? Non, il va donner le maximum… C’est une routine que j’adore, que je vais faire jusqu’à ce que je pourrais, et peut-être que dans 5 ans je ne pourrais plus. Mais maintenant, je suis encore apte à le faire (sourire). Et c’est là que je me suis blessé la semaine dernière, en m’entrainant avec eux en m’entrainant avec eux. C’était un sprint avec Jacques, qui va plus vite que moi… Mais j’ai essayé (rires). C’est une routine que j’adore faire. Vous savez, les joueurs qui ne jouent pas, vous savez comment ils sont… Je n’aime pas être à côté, donc je suis là, à l’intérieur avec eux, je leur donne l’amour qu’ils ont besoin pour se sentir titulaires et bien, et afin de préparer la semaine du mieux possible. Parfois, quand on n’a que quelques joueurs en moins et qu’il manque un joueur, je m’entraine avec eux. On avait donc une séance avec des frappes et des sprints, et comme je ne suis pas prêt comme eux, voilà… ».

Retranscription Girondins4Ever