Steve Savidan : “Il y a un bordelais qui veut investir et on lui dit “Tu sais quoi, on ne veut pas de ton argent’. S’il n’avait pas les moyens ? Il les avait…”

Dans Rothen s’enflamme sur RMC, Jérôme Rothen, ancien joueur professionnel, est revenu sur le match des légendes de mardi soir à Lescure. Il en a profité pour évoquer la situation des Girondins.

Si le club est mort ? Non. Il est mort dans son état actuel. Il n’est pas mort. Il a 140 ans. J’ai adoré la déclaration de Marc Planus, que je connais très bien et que je croise très souvent. J’ai adoré sa phrase, son expression. Mais je lui ai dit après le match ‘Marc, pourquoi vous ne vous positionnez pas plus, en affirmant vos positions justement plus souvent ?’ Toi Duga (présent dans l’émission), tu as la chance de pouvoir souvent parler sur RMC ou dans différents médias. Mais aujourd’hui, tu sais très bien qu’il y a des anciens qui sont aux Girondins de Bordeaux, qui ont joué mardi soir… À un moment donné, quand tu arrives à faire monter, qu’il y a une petite musique de fond, qu’il y a des anciens qui veulent se ré impliquer. Un contre pouvoir ? Bin oui !”

Puis il est revenu sur le dossier de Pascal Rigo, qui n’avait pas été retenu à l’époque :

Tu sais où il est Pascal Rigo ? Il est actionnaire, pratiquement majoritaire du PFC. Il est bordelais, on l’a quand même viré de Bordeaux et il est pratiquement dictionnaire majoritaire au PFC. Il y a un bordelais qui veut investir et on lui dit “Tu sais quoi, on ne veut pas de ton argent’. S’il n’avait pas les moyens ? Il les avait…”

Retranscription Girondins4Ever

.(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport