Cédric Pardeilhan (Anglet) : “On se bat contre des cylindrées qui ont des moyens financiers mieux que les nôtres. Mais nous, on a autre chose, on a un cœur”

Régis HAZENFUS – Photographe

Sur France Bleu Pays Basque, l’entraineur des Genêts d’Anglet, Cédric Pardeilhan, est revenu sur la victoire de son équipe face à la réserve des Girondins de Bordeaux, sur le score de 1-0, lors de la dernière journée de National 3. Grâce à cette victoire, son équipe accès à la National 2, 12 ans après l’avoir quittée. De son côté, la réserve bordelaise est reléguée en Régional 1

“La montée, c’est quatorze équipes et une montée. Il faut être régulier toute la saison avec les hauts et les bas que les uns et les autres connaissent dans leur vie au quotidien. C’est juste exceptionnel ! Les gens ne se rendent pas compte de ce que l’on vient de réaliser pendant trois saisons. On fait troisième, deuxième puis, cette année, premier ! […] C’est un club qui vit les choses ensemble. Vous pouvez voir la communion qu’il y a ce soir dans ce stade St-Jean. C’est le football, pas le football business ni le football champagne. C’est le football avec un cœur et des gens qui ont envie d’avancer ensemble, qui se donnent les moyens. On se bat contre des cylindrées qui ont des moyens financiers mieux que les nôtres. Mais nous, on a autre chose, on a un cœur. La différence, elle est là”.