Gernot Rohr : “Ils venaient dans les vestiaires, jusqu’à ce qu’un jour Claude Bez dise ‘Les journalistes, dehors !’, et on était tranquilles (sourire)”

Dans la journée du samedi 18 Mai, nous avons eu le plaisir d’être invité par Julien Bée pour découvrir le complexe du Parc des Sports et Stade Lescure. C’était à l’initiative de l’Association “Préservons Lescure”. Le journaliste, commentateur et auteur était accompagné de Gernot Rohr, légende des Girondins de Bordeaux. L’ancien joueur en entraîneur des Marine et Blanc, aujourd’hui sélectionneur du Bénin, a pu, au détour de certains lieux, nous raconter quelques anecdotes sur cette mythique enceinte.

Il a parlé du “paddock”, lieu où se croisent joueurs, arbitres, dirigeants, presse et autres personnes du football, à proximité des vestiaires.

Avant, c’est du sable rouge qu’il y avait. Ce n’était pas comme aujourd’hui. On pouvait s’échauffer un peu là aussi, en baskets. Il y avait de la poussière… On jouait notre premier match à domicile fin Juillet, début Août. Mon premier match était le 3 Août 1977 contre Saint-Etienne. Je m’en rappelle, on a fait l’échauffement. Il y avait le lever de rideau de la division trois. Le stade était plein, c’était pour le championnat de France. On a fait 2-2. En face, il y avait des joueurs comme Dominique Rocheteau, Jean-Michel Larqué…”

L’occasion de se remémorer qu’à l’époque les journalistes n’hésitaient pas à venir dans les vestiaires des deux équipes. Jusqu’à ce qu’un certain Claude Bez change les choses.

Oui, ils venaient dans les vestiaires, jusqu’à ce qu’un jour Claude Bez dise ‘Les journalistes, dehors !’, et on était tranquilles (sourire).”

Retranscription Girondins4Ever