Les propos polémiques de Jimmy Briand sur le sujet de la lutte contre l’homophobie

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Lors de la dernière rencontre de la saison de Ligue 1 entre l’AS Monaco et le FC Nantes, l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, Jimmy Briand, s’est exprimé sur l’absence de Mostafa Mohamed, l’attaquant du FC Nantes, qui n’a pas pris part au match à Monaco, ou encore, dans la même lignée, au fait que le monégasque Mohamed Camara ait caché avec du scotch blanc sur le patch contre l’homophobie sur son torse.

Même si la raison de l’absence de l’attaquant international égyptien – qui aurait d’ailleurs dû s’engager la première année de Gérard Lopez aux Girondins de Bordeaux – n’a pas été officiellement communiquée, l’an dernier, à Toulouse, il avait déjà refusé de jouer lors d’une rencontre placée sous le signe de la lutte contre l’homophobie.

Le consultant Prime Vidéo Jimmy Briand s’est fendu de quelques mots sur le sujet avant que la rencontre ne débute.

« Il faut respecter. Chacun a le droit d’avoir ses convictions, et c’est ça aussi le respect, c’est de respecter les gens qui ont d’autres convictions ».

Mais de quelles convictions parle t-on ? D’ailleurs, le Collectif Rouge Direct, lanceur d’alerte contre l’homophobie dans le football, n’a pas manqué d’interpeller l’opinion et surtout le diffuseur. “Entre l’apologie du délit d’homophobie de son consultant Jimmy Briand et le message homophobe du joueur de l’AS Monaco Mohamed Camara, le diffuseur Prime Video doit supprimer dès maintenant le replay du match entre Monaco et Nantes”.