Jérôme Rothen : “Jean-Louis Gasset, c’est un échec quand il a été numéro 1”

(Photo by Christophe Saidi/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Sur RMC, l’ancien ailier désormais consultant, Jérôme Rothen, a commenté le bilan de Jean-Louis Gasset avec Marseille cette saison (9 victoires sur 19 matches – une 9ème place quand il est arrivé et une 8ème, à son départ, et une demi-finale de Ligue Europa), avec la question de savoir si sa mission fut un échec.

« C’est son bilan que je lui reproche. Il n’a rien apporté. Il a été dans la même lignée que les entraineurs d’avant… J’étais sceptique sur Jean-Louis Gasset, et en étant objectif, la seule chose qu’il a pu apporter, c’est sur les premières semaines : apporter un peu de sérénité dans un club qui en avait extrêmement besoin. Quand tu changes deux fois d’entraineur dans l’année, que tu as des mauvais résultats, des interrogations sur des joueurs qui ne répondent pas présents et qui n’ont pas une bonne conscience professionnelle… Le club était très mal à son arrivée, et il faut reconnaitre que la mission était compliquée. En très peu de temps, il a réussi à remettre plus ou moins les têtes à l’endroit, et ça s’est traduit par des bons résultats. Le problème, c’est que ça s’est vite arrêté, et après la première défaite, il y a eu une série de plusieurs défaites de suite. Les têtes se sont retournées, les joueurs ont retrouvé plus ou moins leur niveau du début de saison. Il y a eu l’impact psychologique qui a duré quatre matches, en gros, et derrière on a senti les manques. Je ne dis pas que c’est la faute de l’entraineur, car quand tu as des joueurs qui ne sont pas au niveau, c’est compliqué… Tu peux mettre le meilleur entraineur du monde à Marseille, il n’aurait pas été Champions de France pour autant. Mais tu peux aussi amener de la sérénité, plus de calme, surtout sur les matches à l’extérieur. A l’extérieur, il n’a jamais trouvé la bonne stratégie, techniquement, tactiquement, mentalement. Il a failli comme les autres. On m’a tellement dit que c’était un meneur d’homme, que ceci, que cela, que je minimisais sa carrière d’entraineur et que je le contentais juste à son rôle d’adjoint… Le rôle de numéro 1, quand il a été numéro 1, ne parle pas pour lui. Il a pris sa retraite, on peut faire un bilan d’ensemble. Jean-Louis Gasset, c’est un échec quand il a été numéro 1. C’est une réussite quand il était adjoint, mais en numéro 1, c’est un échec. Tu regardes les statistiques, il a plus de défaites que de victoires, tous clubs confondus, quand il a été numéro 1. C’est un échec sur l’ensemble de sa carrière, et ça a continué avec l’Olympique de Marseille. C’était un peu trop haut pour Jean-Louis Gasset ».

Cependant, l’ancien joueur offensif lui souhaite tout de même une bonne suite.

« Pour autant, je lui souhaite, une bonne retraite, et je le remercie aussi, car j’ai fait partie également de cette grande famille du football, et je trouve que dans cette famille il a quand même beaucoup apporté de choses. Donc bravo pour sa passion, qu’il a certainement encore ».

Retranscription Girondins4Ever

OM