Yannick Stopyra : “Les agents ressentent que je ne les apprécie pas beaucoup”

Dans l’émission « Grand Témoin » de BordoFM, le responsable du recrutement au centre de formation des Girondins de Bordeaux, Yannick Stopyra, a expliqué qu’il n’était pas forcément en bon terme avec les agents.

« Oui, mais il en faut… Je ne suis pas contre les agents. Je pense qu’ils ressentent que je ne les apprécie pas beaucoup. Mais il y a des bons agents, il y en a qui font bien leur travail. J’ai un mail à la maison où on me propose des photos d’un enfant de 9 ans sur une plage… L’agent m’envoie ça. Qu’est-ce que je fais ? Est-ce que c’est vraiment sérieux de me proposer un enfant de 9 ans qui habite l’autre bout de la France ? C’est n’importe quoi… Quand on sait que l’équilibre d’un enfant, c’est lorsqu’il reste avec sa famille le plus longtemps possible… Moi, j’ai eu la cassure à 15 ans, je me suis retrouvé à Sochaux… J’étais dans une famille d’accueil hyper sympa, mais quand on voit les diapositives… Oui, c’est dur. C’est pour ça que les agents, à un moment donné, c’est fatiguant… Je suis très fier de ce club des Girondins de Bordeaux, même s’il y a des difficultés, mais je suis très fier d’être estampillé Girondins. J’ai tout fait pour jouer dans ce club, et je suis très heureux d’être revenu. La difficulté, c’est quand un agent vient me voir et me dit que tel joueur ne réussit pas dans tel club, me demandant si je pourrais le faire signer. Mais je suis vexé de ça… Pourquoi il réussirait chez nous ? C’est un club qui est aussi grand que nous… Cela veut dire quoi, qu’on prend des garçons en échec ?! Alors, ils ont le droit à une deuxième chance, je suis d’accord, mais je veux les découvrir. Je ne veux pas qu’on me force la main. Je veux les découvrir à ma manière. Et pour le moment, on est plutôt en réussite du côté des Girondins ».

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)