Pedro Pauleta : “Je suis arrivé à Bordeaux à 27 ans, dans un grand club français. Après trois ans, où j’ai vécu plein de belles choses, le Club et moi avons décidé qu’il était temps de partir”

Photo : Olivier Prevosto / Icon Sport

Pour Colinterview, Pedro Pauleta, s’est exprimé sur son départ de la Corogne direction la France, et les Girondins de Bordeaux.

« J’avais envie d’avoir une autre expérience, j’avais 27 ans… Sincèrement, Bordeaux m’a contacté, et je m’en rappelle très bien, j’étais en sélection. Je pensais que c’était le moment de faire un changement. Je venais de gagner des titres avec La Corogne, la Supercoupe et le championnat… J’avais envie de changer. C’est vrai que les conditions de Bordeaux étaient très bonnes à l’époque pour moi. Tout ça a fait que j’ai pris cette décision ».

( Photo by Pierre Minier / Onze / Icon Sport )

Puis il arriva en Gironde, avec à la clé une adaptation rapide en 2000, et un triplé à Nantes pour son premier match.

« Pourquoi ça a été si facile ? Pour un buteur, quand tu marques des buts, c’est toujours plus facile au niveau de l’adaptation, dans n’importe quel endroit… C’est vrai que je me suis bien adapté au football français, à Bordeaux. Autour de moi, il y avait des gens magnifiques, que ce soit les joueurs, le coach, le staff… Mais après, bien sûr, quand tu arrives et que tu marques trois buts, c’est tout de suite une confiance énorme pour la suite. Après, c’est nécessaire de continuer, et le football c’est toujours la semaine qu’il faut montrer ta qualité de joueur et de buteur. C’est vrai que les buts dès le début, c’était le plus important »

Puis il y eut le départ pour le PSG…

« Je suis arrivé à Bordeaux à 27 ans, dans un grand club français. Après trois ans, où j’ai vécu plein de belles choses, le Club et moi avons décidé qu’il était temps de partir. J’avais aussi envie de retrouver un grand club comme le Paris Saint-Germain, un club énorme. J’avais envie de jouer dans ce club, dans ce stade magnifique. Oui, j’ai eu des possibilités de partir en Angleterre, en France, à Lyon, et même Marseille… Mais j’avais envie de retrouver Paris ».

Retranscription Girondins4Ever