Jérôme Dauba : “La D2, c’est plutôt un championnat axé sur le jeu, avec des équipes qui ont une vraie volonté de jouer, contrairement à ce qui peut se faire chez les garçons”

(Photo by Loic Cousin/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Jérôme Dauba, actuel entraîneur de l’équipe féminine évoluant en D1 Arkéma, s’est exprimé sur cette descente en D2 à l’issue de la saison. Les filles évolueront donc en Seconde Ligue la saison prochaine. L’ambition sera sans doute de remonter au plus vite. Dans le foot masculin on dit que le championnat de Ligue 2 est différent de celui de Ligue 1, qui est plus physique, plus âpre.

Si on a la même configuration chez les féminines ? Non, du tout. Au contraire, quand on voit l’effectif de Strasbourg qui risque remonter en D1, c’est un effectif qui est relativement jeune, avec des joueuses passées par les structures fédérales. C’est un effectif qui s’est construit au fur et à mesure des saisons, un effectif très jeune. Donc c’est quelque chose sur lequel on doit s’inspirer. Si on prend l’effectif de Nantes, c’est pareil. Il y a un mélange entre des jeunes joueuses formées au club et quelques joueuses confirmées ou qui ont connu la D1. Donc c’est plutôt un championnat axé sur le jeu, avec des équipes qui ont une vraie volonté de jouer, contrairement à ce qui peut se faire chez les garçons. Je pense que c’est un championnat qui est de plus en plus attractif parce qu’il y a énormément de clubs pros. L’année prochaine il y aura vraiment de bons matchs, Lille, Nice, l’OM si elles y restent. Donc ça peut faire aussi de bons matchs. Puis il y a des clubs qui ont aussi énormément d’expérience en D2, donc c’est un vrai bon championnat.”

Retranscription Girondins4Ever

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.