François Grenet : “C’est un club qui a une forte identité, et ce n’est jamais en faisant table rase du passé qu’on arrive à faire des choses positives, qui plus est quand il s’agit des Girondins”

Sur France Bleu Gironde, et à l’occasion du centenaire de l’espace sportif du Parc Lescure, l’ancien latéral des Girondins de Bordeaux, François Grenet, a été invité à se remémorer son premier souvenir au stade Chaban Delmas.

« Mon premier souvenir de Lescure, c’était à l’Aviron Bayonnais où j’étais, gamin. On avait à l’époque le lever de rideau, qui se pratiquait encore. Le club des Girondins nous avait invité, notre génération à l’Aviron Bayonnais. Je ne veux pas dire de bêtise, mais on avait joué contre les Girondins de Bordeaux de notre catégorie d’âge. C’était en lever de rideau de Bordeaux-Naples. C’était très impressionnant parce que c’était le plus grand stade de la région. Je le regardais à la télé car je regardais les performances des Girondins, et je me suis retrouvé là, gamin de l’Aviron… C’est mon premier souvenir, il n’est pas dégoûtant (rires) ».

Et il y a ensuite eu Milan en 96.

« Il y avait beaucoup de jeunes du centre de formation, qui étaient au cœur d’un groupe qui a été en finale de Coupe d’Europe. Ils n’ont pas toujours joué, ou ils sont rentrés en cours de jeu, mais si on regarde les feuilles de match, effectivement, à l’époque, il y avait un bon quart ou un bon tiers de l’effectif où il y avait des jeunes issus du centre de formation […] J’espère que ce sera un des chantiers du club… C’est un club qui a une forte identité, et ce n’est jamais en faisant table rase du passé qu’on arrive à faire des choses positives, qui plus est quand il s’agit des Girondins de Bordeaux, avec le prestige et le palmarès qu’il a ».

Retranscription Girondins4Ever