Jérémy Ménez : “La différence entre Karim (Benzema) et moi ? J’avais moins envie. C’est le travail, il n’y a pas de secret”

Dans Oui Hustle, et chez Le Chairman, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, Jérémy Ménez, s’est exprimé sur la génération 87. Pourquoi Karim Benzema a t-il mieux réussi que lui ?

« Non, je n’étais pas le meilleur pour moi de la génération 87. Comment j’explique l’écart entre Karim Benzema et moi au niveau de nos deux carrières ? Franchement, c’est le travail le mot clé, c’est le travail. Karim, c’est le travail qui l’a amené au Ballon d’Or. C’est le talent, bien sûr, mais c’est le travail. C’est ce qui nous a manqué. J’entends beaucoup ‘oui mais si tu avais fait ça…’, mais si je ne l’ai pas fait c’est que j’avais des manques. C’est que je n’avais pas envie, que c’était un manque. Il n’y a pas de ‘si…’. Il n’y a pas de secret. Quand tu ne travailles pas, quand tu travailles un peu moins, tu vois que tes résultats baissent. Karim n’a jamais lâché. Il y a trois ou quatre ans, je suis parti quelques jours avec Karim en vacances… Lui, le matin, dès qu’il se réveillait, il faisait déjà son sport, pendant que je dormais. L’exemple est là, et nous c’est pareil… Je parle pour moi, c’est ça. J’ai beaucoup moins travaillé que Karim, c’est ce qui a fait la différence. Après, je ne dis pas que si j’avais travaillé… Mais j’ai beaucoup moins fait que Karim, et voilà… ».

A t-il eu un déclic quand même lors de sa carrière ?

« J’ai eu plein de fois le déclic oui, mais pour un mois, deux mois… Et après, je repartais comme j’étais. J’avais moins envie. C’est le travail, la régularité, tous les jours, il n’y a pas de secret. Si tu veux réussir quelque chose dans ta vie, que ce soit dans le foot ou n’importe où, il faut travailler et croire en soi ».

Retranscription Girondins4Ever