Alain Giresse : “Il n’y a plus aucune identité dans ce club. Ça me peine quand je le vois comme ça, de la façon dont il est traité, par rapport à ce qu’il a été”

Sur Sud Radio, Alain Giresse a expliqué ce qui avait changé entre les Girondins de Bordeaux de son époque, et les Girondins de Bordeaux d’aujourd’hui, et ce qui avait mené à ça surtout.

« Au-delà du foot et des nouveautés dans ce sport et tous les sports mêmes, en ce qui concerne les Girondins, c’est très simple. Ce club-là était enraciné, c’était la fierté de la ville, la fierté de la région, avec vraiment son identité girondine. Et il est passé entre les mains d’américains… Et là… Je peux vous dire que tout ce qu’on a connu, tout ce qu’on a pu connaitre avec ce club, a disparu. Il n’y a plus aucune identité dans ce club. Ce club arrive à s’en sortir en seconde division, on tremble car on ne sait pas encore si son avenir est complètement assuré… Pour l’avoir connu à mon époque de l’intérieur, et voir maintenant comment ça se passe, eh bien ce n’est pas du tout le bon mode de fonctionnement. Dans le football, il y a des américains, des chinois, des gens des Emirats qui achètent des clubs, et on ne sait pas trop pourquoi… Ils pensent qu’ils vont gagner des cents et des mille dans le football… Et quand ça ne se passe pas bien, ça a été le cas à Bordeaux, ils abandonnent et ils mettent le club plus qu’en péril, en danger de disparition. Ça me peine quand je vois un club comme ça, ainsi que la façon dont il est traité, par rapport à ce qu’il a été ».

Retranscription Girondins4Ever