Julien Bée : “On ne sait pas qui fait quoi. On sait juste qu’Admar Lopes fait le sportif, Thomas Jacquemier l’administratif. Mais il faut une tête au-dessus de tout ça et on n’en a pas”

Dans le podcast de fin de saison Les Débriefeurs sur ForEver, Julien Bée s’est exprimé sur le bilan des Girondins de Bordeaux en Ligue 2. Il a notamment évoqué le président Gérard Lopez, absent des médias et du club depuis des mois. Il a également parlé d’Admar Lopes, loin d’être bon dans son rôle de directeur sportif.

Vous le savez, je milite vraiment pour qu’il y ait un vrai président aux Girondins de Bordeaux, quelqu’un qui pourrait, avec son autorité, aller dans les vestiaires quand il le faut, aller parler à la presse quand c’est possible. On a besoin de ça. Ce n’est absolument pas normal que Bordeaux n’ait pas une tête pensante. En plus, c’est dans son ADN d’avoir des présidents à forte tête depuis de nombreuses années. Là on n’a plus personne, le club est géré en interne. On ne sait pas qui fait quoi. On sait juste qu’Admar Lopes fait le sportif, Thomas Jacquemier l’administratif. Mais il faut une tête au-dessus de tout ça et on n’en a pas. Pour moi c’est inquiétant. Je pense que peut-être qu’à un moment donné, vu les dernières erreurs commises lors des deux dernières années, même si tout n’était pas catastrophique en termes de recrutement, je pense qu’il nous faut un recruteur qui est bien plus aguerri à la Ligue 2 et bien plus aguerri au championnat français. Malheureusement, le directeur sportif qu’on a c’est quoi ? C’est un ancien agent qui a été scout, avec le directeur sportif du PSG, Luis Campos. Pour moi, je trouve que c’est quand même un signe. On n’entend plus parler du président. Il veut quand même rester à la tête du club, mais à part être très actif en dehors – c’est ce qu’il dit – dans le financier etc… Mais dans le sportif on ne le voit pas. Or s’il veut vraiment rester et qu’il ne veut pas mettre un président à sa tête parce qu’il veut le dernier mot et la dernière décision… Le problème c’est que c’est paradoxal avec ce que tu veux faire de ton club. Donc pour moi il y a un vrai problème là-dedans. Il faut, soit qu’il nomme, soit qu’il laisse le club partir malheureusement.”

Retranscription Girondins4Ever

Le podcast de l’émission : 

Forever (foreverlaradio.fr)

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport