Jean-Marc Chanelet : “On se demandait ‘qu’est-ce qu’il va me faire ?! De quel côté il va partir ?! Quelle feinte de corps il va me faire ?!’”

Photo Icon Sport

Pour 90 Football, Sylvain Legwinski, qui a croisé Zinedine Zidane lorsque ce dernier était aux Girondins de Bordeaux et lui à Monaco, s’est souvenu du jeu de l’ancien bordelais.

« Le moindre faux-pas de notre part, allait être exploité par ce joueur. C’est ce qui donnait du piment au match. J’étais plutôt dans la lecture du jeu et donc dans l’anticipation. Face à de tels joueurs, en ce qui me concerne, c’était plutôt d’anticiper la passe pour intervenir avant qu’il récupère la balle… […] Ce n’est pas Diego Maradona, au niveau de son physique. Evidemment, le coup d’épaule, ce n’est pas forcément lui que vous allez faire tomber. Mais il faut certainement le mettre aussi pour essayer de le déstabiliser. Seulement, ce n’est pas le coup d’épaule qui allait faire la différence avec Zidane ».

Jean-Marc Chanelet, ancien défenseur du FC Nantes de 1995 à 2000, et qui a donc croisé Zinedine Zidane aux Girondins de Bordeaux, s’est souvenu lui aussi de l’ancien meneur de jeu bordelais.

« Il voyait avant les autres. Une passe en une touche de balle… On n’avait pas assez resserré l’axe, ça pouvait être fatal. Donc c’est vrai qu’il fallait le surveiller comme le lait sur le feu. On se demandait face à lui ‘qu’est-ce qu’il va me faire ?! De quel côté il va partir ?! Quelle feinte de corps il va me faire ?!’. Donc il fallait vraiment être aux aguets, et essayer d’anticiper le plus de situations possibles ».

Retranscription Girondins4Ever