Stéphane Dalmat : “Il m’a donné beaucoup de libertés. Il ne me disait pratiquement rien”

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Dans l’émission Les Matchs de ma Vie with Darren Tulett sur BeIn Sports, Stéphane Dalmat, ancien milieu passé par les Girondins de Bordeaux, a évoqué un entraîneur qui a beaucoup compté dans sa carrière, Francis Gillot.

Si Francis Gillot a compté pour moi ? Beaucoup ouais ! Beaucoup parce qu’il m’a donné beaucoup de libertés. Il ne me disait pratiquement rien. Je jouais devant la défense donc on me donnait tous les ballons puis c’est moi qui orientait le jeu, qui faisait tout et qui prenait le ballon. Des fois, j’accélérais pour percer les lignes du milieu adverse et écarter sur les ailiers, ou mettre des balles en profondeur pour l’attaquant. Je n’ai jamais eu de consignes particulières. Il m’a même donné le brassard de capitaine lors de ma deuxième année. D’avoir le brassard de capitaine, j’étais surpris parce qu’il y avait quand même des joueurs qui étaient là depuis pas mal d’années, Isabey, Pitau, Teddy Richert… Donc vis à vis d’eux j’étais un petit peu gêné. Mais je l’ai pris avec plaisir. Je n’avais pas le caractère ni l’âme d’être un capitaine. J’ai essayé de forcer ma nature par rapport à ce rôle-là. Au final ça s’est relativement bien passé. Pour ce brassard de capitaine, je pense qu’il a aussi voulu le faire parce que j’étais sollicité par Stuttgart à cette époque-là. Je pense que pour me retenir… Puis me donner un petit peu les pleins pouvoirs au niveau du club.”

Retranscription Girondins4Ever

https://youtu.be/FR1BzIzarrk?list=PLQLPXA3TgtrBsAckYBxhZi5sbIq932u9G