Arnaud De Carli : “Ca bosse dur pour trouver une solution financière rapidement. Des rendez-vous ont lieu cette semaine”

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Il n’y a rien qui filtre et pour cause, Gérard Lopez ne distille aucune information sur ses intentions, et la situation économique du club, à quelques jours du passage devant la DNCG. Même le vice-Président du « Club Scapulaire » et membre du Comité 1881, Arnaud De Carli, ne semble pas dans la confidence.

Cependant, le chef d’entreprise assure que Gérard Lopez travaille pour trouver une solution, notamment via l’arrivée d’un investisseur.

“Il n’y a rien d’exceptionnel à dire que cela peut être une rétrogradation à titre conservatoire, car ce serait la procédure logique si aucune garantie n’est trouvée avant le 19 juin. Et très honnêtement, c’est de l’ordre du possible. Je ne vais pas dire que tout va bien, car ce n’est pas le cas. Après, ça bosse dur pour trouver une solution financière rapidement. Des rendez-vous ont lieu cette semaine”.

Mais, si ces rendez-vous ne débouchaient pas sur quelque chose de positif, est-ce que Gérard Lopez pourrait de nouveau remettre au pot et assumer son rôle d’actionnaire-propriétaire ?

“Je ne sais pas… ça parait compliqué et en même temps il a toujours répondu présent financièrement”.

Selon Sud Ouest, il faudrait apporter “au moins 35 à 40 millions d’euros pour éviter une rétrogradation administrative en National”, décision qui pourrait être prise par le gendarme financier du football, la DNCG, le 19 juin prochain. Rappelons que le Président et propriétaire du club, Gérard Lopez, déjà injecté 40 millions d’euros l’été dernier, même s’il s’en est déjà remboursé une partie. Cependant, il a remis au pot les derniers mois de la saison, pour éviter la cessation de paiement.