Souleymane Diawara : “Après les matchs, victoire ou défaite j’aimais bien sortir. Etant donné que je n’arrivais pas à dormir, je préférais aller dépenser un peu d’énergie en boîte de nuit (rires)”

Dans l’émission Les Matchs de ma Vie with Darren Tulett sur BeIn Sports, Souleymane Diawara, ancien défenseur international sénégalais passé par les Girondins de Bordeaux et champion de France en 2009, a évoqué sa réputation d’être un des fêtards du football français à l’époque.

Si c’est une réputation méritée ? Méritée… J’assume ! J’aimais sortir. Parfois, j’entends les gens parler en disant que je sortais tous les jours. Je ne pense pas que j’aurais pu faire carrière si je sortais tous les jours. Mais c’est vrai qu’après les matchs, victoire ou défaite j’aimais bien sortir. Etant donné que je n’arrivais pas à dormir, je préférais aller dépenser un peu d’énergie en boîte de nuit (rires) et rentrer chez moi dormir. Mais je vous rassure, il y a pire que moi ! Donner des noms ? Non, je ne vais pas donner de noms (rires) je pense que vous avez plus de dossiers que moi sur ça. Mais je sais qu’il y a beaucoup pire que moi parce que je ne m’en cachais pas, j’assumais totalement. ‘Est-ce que tu sors ? Oui je sors’. Je n’aimais pas avoir trop d’énergie. C’est bizarre ce que je dis mais j’avais besoin d’être un peu fatigué pour me rebooster. Quand je me sentais trop bien, peut-être que je me laissais faire. J’ai tellement d’énergie que je me dis que je suis en forme, je ne vais pas aller à 100% sur une action par exemple, je vais être moins concentré. Alors que quand je suis un peu fatigué, il faut que je me donne. C’est une source de motivation pour moi. Ce n’est pas une excuse attention ! J’avais besoin de ça en tout cas.”

Retranscription Girondins4Ever

https://youtu.be/f2YRqUrvpN4?list=PLQLPXA3TgtrBsAckYBxhZi5sbIq932u9G