Bernard Caïazzo : “Bordeaux et Saint-Étienne, des clubs de L2 avec des charges de L1”

Photo Icon Sport

Dans L’Equipe, Bernard Caïazzo est revenu sur la vente de son club, l’AS Saint-Etienne, à Kilmer Sports Ventures,, après un processus de sept mois. l’ancien dirigeant des Verts a fait part de son choix et des raisons de celui-ci, en évoquant également les Girondins de Bordeaux, un club plutôt semblable à l’ASSE.

“Je me suis dit qu’on avait sauvé le club. Quoi qu’il arrive. Car Ligue 1 ou Ligue 2, cela ne changeait rien pour Kilmer. Les Canadiens ne sont pas là pour faire un coup. Si le club repartait en L2 ? Ça l’aurait placé dans une sacrée difficulté, avec des emprunts à rembourser, sans savoir où il allait. De plus, attention aux droits télé. Il existe trois types de club. Ceux de L1 avec des joueurs bankables, comme à Strasbourg, vendu 60 M€. Ceux de Ligue 2, avec des charges de L2 et ceux de L2 avec des charges de L1, comme Bordeaux et Saint-Étienne. Si l’on pouvait continuer en cas de retour en L1 ? Cela nécessite des investissements et en vendant qui ? À force de céder des joueurs, on a vécu le traumatisme de la descente. Si cela n’avait pas été en 2022, ça aurait été la saison d’après. Si tu n’as pas un actionnaire puissant, tu es toujours sur la corde raide, surtout dans une L1 à dix-huit”.