Christophe Dugarry : “Je crois qu’il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Le problème c’est que la Ligue prend tous les annonceurs pour des imbéciles, voire des philanthropes”

Dans Rothen s’enflamme sur RMC, Christophe Dugarry, ancien joueur des Girondins de Bordeaux et consultant, s’est exprimé concernant la crise des droits TV qui touche le foot français.

Le sujet était le suivant : Crise des droits TV, est-ce surtout un problème de spectacle ?

Je crois qu’il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. Le problème c’est que la Ligue prend tous les annonceurs pour des imbéciles, voire des philanthropes. Ils ont tous essayé d’être rentables. On en a eu des formules. Il y a eu TPS, il y a eu Orange, il y a eu Canal, il y a eu BeIN, il y a eu Eurosport, il y a eu Amazon… Personne, personne n’est rentable. Canal s’y retrouvait mais ça n’a jamais été rentable. Personne n’a réussi. Et tu as la Ligue qui continue à clamer que ça vaut 500, 600, 700, 800, 1 milliard… Ils n’en n’ont rien à foutre qu’en face d’eux il y ait des entrepreneurs, des boîtes, des entreprises, des actionnaires qui sont là pour faire du business. Si ce n’est de gagner de l’argent, au moins de ne pas en perdre systématiquement. Donc tu as la Ligue qui est obtuse, qui est là et qui t’explique ‘On n’en a rien à foutre que les diffuseurs perdent de l’argent, ils n’ont qu’à envoyer les fonds'”.

Puis, le consultant donne un exemple pour appuyer son propos.

“Cette semaine j’ai lu une superbe interview, intéressante, du président de Lens, de l’actionnaire. Ce monsieur m’a plus, il a dit qu’il fallait revenir à une rigueur budgétaire. C’est la première fois que j’entends un président me parler de modèle économique qui va changer. C’est l’avenir du football. C’est de mieux utiliser l’argent, c’est d’arrêter de demander plus d’argent, parce que plus tu as d’argent et plus tu fais de conneries. Si le spectacle n’est pas au rendez-vous ? Bien évidemment qu’il n’est pas au rendez-vous, que ce n’est pas exceptionnel, ce n’est pas très emballant.”    

Retranscription Girondins4Ever

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)