Marius Trésor : “J’aurais été dans un autre club sur le continent, automatiquement ça ne se serait pas passé comme ça”

Pour l’excellent Podcast des Légendes, l’ancien défenseur central des Girondins de Bordeaux, Marius Trésor s’est confié sur son départ de la Guadeloupe pour Ajaccio.

« Je n’avais jamais vraiment voyagé, à part aller à Marie-Galante ou dans les îles anglaises, jouer avec la sélection de la Guadeloupe, sinon je n’avais jamais quitté le pays… Ils se sont dit que je n’allais pas partir, et quand j’ai discuté avec ma maman et mon grand frère, ils m’ont dit que c’était ma vie, que je faisais ce que je voulais. Et il faut dire aussi qu’il y a quelque chose qui m’a poussé à partir. Je me suis dit que même si ça ne marchait pas sur le football, je devais faire mon service militaire. Je me suis alors dit qu’avec le service militaire, si ça ne marchait pas avec le football, que j’arriverai à apprendre un métier et me débrouiller. C’est pour ça que je suis parti en Corse »

Quelle était la nature de son contrat ?

« Oh lala (rires). Je rigole mais ce n’est pas rigolo. J’arrive en Corse, et la personne qui m’avait mis en contact avec Ajaccio, m’avait dit que si ça marchait, qu’il viendrait pour me soutenir et voir ce que l’on pourrait faire au niveau du contrat. C’est vrai que j’ai eu de la chance, car c’est arrivé très vite. Je suis arrivé le 16 septembre, et le premier novembre je faisais mon premier match comme titulaire. Mais pas comme attaquant, alors que j’étais venu pour ça. Un jour, nous sommes rassemblés avec les jeunes, et l’équipe première avait jouait à Reims. Ils étaient revenus avec l’axe central blessé. L’entraineur réunit les jeunes, et demande s’il y en a un qui veut jouer défenseur. Dès qu’il a dit ça, j’ai levé le doigt. A la fin de l’entrainement, il m’a dit que j’allais m’entrainer à ce poste-là. Un mois après, il me lançait comme titulaire »

Ça se joue sur pas grand-chose finalement, une carrière…

« C’est un rêve… J’aurais été dans un autre club sur le continent, automatiquement ça ne se serait pas passé comme ça, car en fait Ajaccio n’avait pas beaucoup de moyens. Et la Corse, c’était idyllique ».

 

Retranscription Girondins4Ever

Rejoignez Le Podcast des Légendes

Sur Facebook:
https://www.facebook.com/LePodcastDesLegendes

Sur Instagram:
https://www.instagram.com/podcastdeslegendes/

Sur Twitter:
https://twitter.com/podcastlegendes