Nicolas Maurice-Belay : “Je me faisais tout le temps taper dessus… Lui voyait autre chose chez moi”

Pour Génération Foot, l’ancien ailier des Girondins de Bordeaux, Nicolas Maurice-Belay, a ressorti une personnalité importante dans sa carrière : Francis Gillot.

« C’est Francis Gillot. Je suis resté six ans avec lui, entre Sochaux et Bordeaux. C’est quelqu’un qui m’a accordé toute sa confiance. Ce n’est jamais évident, surtout que je me faisais tout le temps taper dessus… ‘Tu ne marques pas assez, tu ne fais pas assez de passes décisives, ce n’est pas normal pour un joueur offensif’. Lui voyait autre chose chez moi, tout ce que j’apportais, de la percussion. Même je trouvais que mon équipe jouait mieux quand je jouais. Tout ça, il le prenait en compte. Le fait d’avoir un coach comme ça, surtout quand tu es joueur, cela te permet de souvent trouver un club (rires), et même, d’être en confiance, parce qu’on voit plus le verre à moitié plein qu’à moitié vide ».

Ces dernières années à Bordeaux, Francis Gillot était sur la défensive.

« Je sais que c’est beaucoup de retours que les gens ont par rapport au coach… Le coach Gillot, de l’extérieur, tout le monde disait qu’il paraissait froid. Mais c’était un grand blagueur… C’est quelqu’un qui était trop franc avec les médias, par rapport à ce milieu-là. Ce n’est pas quelqu’un qui aimait joué un rôle. Et peut-être que parce qu’on lui rentrait dedans un peu gratuitement, il était sur la défensive par rapport à ça. C’est quelqu’un qui est entier, et il n’avait pas envie d’aller toujours dans le sens du vent pour essayer de plaire. Et forcément, cela joue sur ce que tu renvoies aux médias et même au grand public ».

Retranscription Girondins4Ever

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Génération Foot (@generationfoot__)