René Girard : “J’aurais bien aimé entrainer les Girondins, mais il y a toujours eu des chemins qui ont fait que je n’ai pas été appelé…”

    (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Photo by Icon Sport

    Pour Le Podcast des Légendes, l’ancien milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, René Girard, a expliqué que jamais, lors de sa carrière, il ne fut lié au Club au Scapulaire pour l’entrainer.

    « Non, jamais. J’aurais bien aimé, mais il y a toujours eu des chemins qui ont fait que je n’ai pas été appelé… C’est un club où j’ai fait quand même le taff, et j’aurais bien aimé. Le problème, quand on parle des hommes… Aujourd’hui il y en a un, il y en avait un autre avant… ça a beaucoup tourné aussi. Donc quand les opportunités se sont présentées, ils ne pensaient pas particulièrement à toi… Un garçon comme Gigi, il va entrainer au Bénin, je ne sais pas où… C’est un garçon où qui aurait mérité que le club fasse attention à lui. Mais ce n’est pas grave… Il y a des gens qui arrivent dans le football, ou tu leur fais peur, ou tu les gênes, ou tu les empêches de faire ce qu’ils ont envie… ».

    Y a t-il une forme de peur de faire venir René Girard au poste d’entraineur ?

    « Je ne suis pas Don Corleone (rires). Non mais je pense qu’aujourd’hui, on est dans une nouvelle ère. Gérard Lopez, il y a plein de gens comme ça. J’ai l’impression qu’ils ont envie de… Je ne veux pas le comparer à Kita, mais c’est un peu pareil, ce sont des gens qui veulent… Kita, il travaille avec un belge, un agent… Il frappe à ta porte et il prend untel. Et nous, on sert à quoi ?! C’est terrible. De plus en plus, il y a des gens comme ça, et si tu les perturbes, la meilleure solution c’est de t’écarter. Je dis parfois qu’ils n’aiment pas les gens qui gagnent… Tant pis. C’est une réponse au terrain. Je ne tiens pas qu’on dise de moi que je suis le meilleur entraineur, non, ce n’est pas ça, mais c’est vivre des choses fortes… Il n’y en a pas 50000. Je ne dois rien à personne ».

    Retranscription Girondins4Ever