[J7] L’analyse en 10 lignes… de Marseille-Bordeaux (3-1)

(Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

24h après le match, la frustration n’est pas retombée. On peut comprendre, analyser une défaite mais rien on ne peut rien retirer de cette défaite. Le match semblait terminé au bout de 4mn, le but hors-jeu de Ben Arfa a été notre seule étincelle dans ce match. On pourrait parler de la première du meneur de jeu, pour dire quoi ? Quelques grigris au milieu du désert.

Tout le monde est logé à la même enseigne sur ce match, les joueurs, le coach… et notre invisible président. Plus aucune âme. Tous les supporters ont honte ce soir. On en a ras le bol des discours des joueurs sur leurs “prétendues” ambitions, des coachs qui se succèdent et qui changent de schéma rencontre après rencontre (même lorsque l’on gagne), d’un investisseur qui n’investit pas.

Comme les joueurs sur le terrain, hier, j’ai envie de faire la grève de l’analyse. Pour analyser quoi ? On peut juste remercier les remplaçants d’être rentrés avec un état d’esprit positif pour éviter le retour avec une valise pleine. Et dire que Marseille n’a pas été beaucoup plus fringant !

On va voir maintenant et sur plusieurs mois par sur deux matchs si les supporters ont raison de croire que cette équipe n’a aucun talent dans ses rangs et un mental loin de joueurs professionnels.

Triste pour notre club.

Guillaume

Les Flops de ce match

Pas de Top après cette nouvelle défaite des Girondins de Bordeaux à Marseille (3-1), où chaque joueur a manqué de fierté, d’envie, de professionnalisme, avec une qualité technique médiocre. Que des flops donc, les voici :

Benoit Costil (0) : On a souvent encensé le gardien de but bordelais pour son professionnalisme et l’assurance qu’il dégageait dans l’arrière garde girondine mais sa position trop avancée sur deux buts est préjudiciable. Ce n’est pas la première fois que sa position coûte des buts à l’équipe et comme il l’a indiqué dans sa réaction d’après match, les joueurs doivent apprendre des erreurs du passé.

Youssouf Sabaly (0) : Il a vécu un match cauchemardesque, complétement dépassé par Amavi sur le pénalty (même si l’on peut remettre en question le penalty en lui-même, mais toujours est-il qu’il subit l’action), il a subi les vagues marseillaises en abandonnant parfois totalement son côté droit. Trop de déchet technique, pas un centre de qualité. Que dire de plus ?

Nicolas De Préville (0) : Depuis le départ de Paulo Sousa, il n’y arrive plus. A gauche, au centre et ce soir en numéro 9, il n’a pas convaincu. En tout cas, comme pour Youssouf Sabaly, il garde la confiance de Jean-Louis Gasset mais jusqu’à quand… ?!

Jean-Louis Gasset : On pensait après le match de Dijon que notre entraineur tenait quasiment son schéma et son 11 à quelques retouches près; mais face à Marseille il avait envie de tout changer à nouveau, pour Hatem Ben Arfa. Des joueurs à de nouveaux postes (Yacine Adli à gauche, Nicolas De Préville en 9). Malgré la purge proposée par ces joueurs en première mi-temps, il a reconduit les mêmes joueurs et il a attendu d’être mené 3-0 pour faire des changements.

Le caractère et la qualité technique : On attendait ce match avec impatience, Jean-Louis Gasset souhaitait lancer une série. Comment y arriver quand on voit une équipe qui donne l’impression de jouer un match amical pendant les 20 premières minutes. Pas d’engagement, des contrôles faciles ratés, pas de réaction. On se posait des questions sur le mental de cette équipe et on peut être vraiment inquiet.

Ce soir, pas de top ! Nous sommes frustrés avec l’impression de vivre toujours les mêmes matchs sans saveur depuis plusieurs années. L’institution est bafouée par les américains et sur le terrain, les joueurs ne redorent pas non plus notre blason. Un match qui pourrait laisser des séquelles.

Les statistiques

La feuille de match

7ème journée de Ligue 1 2020-2021
17 octobre 2020 à 21:00, Stade Vélodrome, France (huis-clos)
Arbitre : Frank Schneider
Les buts : Marseille (5′: Thauvin, 54′: Amavi, 64′: Pablo (csc)) Bordeaux (83′: Maja)
Cartons jaunes : Sakai (7), Sanson (49) et Caleta-Car (72) – Adli (5)
Marseille : Mandanda (cap) – Sakai, Àlvaro, Caleta-Car, Amavi – Kamara, Rongier, Sanson – Thauvin, Benedetto, Cuisance.
Bordeaux : Costil (c) – Sabaly, Baysse, Pablo, Benito – Basic, Otavio, Ben Arfa, Adli, Oudin – De Préville.

Le résumé vidéo