[J13] L’analyse complète de Bordeaux-Brest (Tops, Flops, notes, joueur par joueur, tactique, feuille de match, vidéo)

Une victoire d’équipe… un mental qui se renforce

Voilà un match qu’on aurait sûrement perdu (ou qu’on aurait été incapable de gagner !) il y a encore un mois. Mais depuis la trêve internationale, la quiétude a semble t-il remplacé le stress au château du Haillan. Peut-être que les joueurs se sont lassés d’entendre que ce groupe n’avait pas de caractère et que le talent était un peu trop surévalué dans cet effectif ? Malgré les poteaux et un nombre important de situations favorables non converties, l’équipe n’a jamais baissé la tête et elle est repartie au combat. Une victoire dans les cinq dernières minutes par la plus petite des marges mais qui consolide et confirme un état d’esprit et une qualité de jeu en nette amélioration.

La meilleure préparation pour Lille

Bordeaux se retire un poids avec ce but d’Hatem Ben Arfa avant de se rendre chez l’ogre lillois, le déplacement assurément le plus périlleux de ce mois de décembre. Car si Rennes et Paris pouvaient légitimement avoir une partie de leurs pensées à la Ligue des Champions, l’équipe de Christophe Galtier, déjà qualifiée pour le 16ème de finale de l’Europa League, aura la possibilité de faire tourner son 11 jeudi soir et venir défendre dimanche, avec toutes ses forces vives, sa place de “dauphin” derrière le PSG.

Nouveau clean-sheet et un Youssouf Sabaly offensif

Benoit Costil et Paul Baysse dans les tops (voir ci-dessous), un retour plutôt solide de Pablo (6) et un Youssouf Sabaly (6) sûrement touché dans son orgueil avec la perte de sa place d’arrière droit à Rennes au profit d’Enock Kwateng. Tout n’a pas été parfait, il a toujours autant de difficultés à monter ses ballons sur les centres et il manque parfois de justesse, mais quelle abnégation dans son envie irrépressible d’apporter offensivement et de continuer encore dans les 20 dernières minutes, alors qu’il pourrait légitimement ressentir un coup de pompe. Maintenant, on attend de la continuité dans ses performances.

Le match de Loris Benito (5) est plus compliqué à analyser. Défensivement, on ne peut rien reprocher au suisse sur ce match mais un sentiment général de lenteur continue à le caractériser, et son apport offensif est famélique même si on le voit plus souvent essayer de prêter main forte à Hwang Ui-Jo. La connexion et la complémentarité entre ces deux joueurs ne sautent pas encore aux yeux. On attend plus de l’international, plus à l’aise à gauche que comme défenseur central, il n’arrive pas à nous faire oublier les deux petits par la taille mais grand par le talent : Bixente Lizarazu et Benoit Trémoulinas.

Un milieu de terrain qui a repris la possession du ballon

Avec son milieu à trois et le mouvement de Mehdi Zerkane (voir ci-dessous), de nombreuses solutions apparaissent pour le porteur du ballon. Beaucoup de passes avec un jeu court notamment qui permettent une meilleure possession de balle et moins de déchet technique. Otávio (6) donne l’impression de moins courir dans le vide, essayant de colmater des brèches qui devenaient trop nombreuses. Le brésilien est une véritable tour de contrôle, il aimante le ballon, on aimerait le revoir frapper un peu plus au but mais on se satisfait déjà de son travail défensif et de sa capacité dans la récupération à couper de nombreuses transversales ou ballons dangereux.
Il ne manque plus qu’un Toma Basic à son niveau (voir Flops), ou l’émergence pleine et complète d’un Yacine Adli encore décisif lors de son entrée en jeu, pour faire définitivement la loi au milieu. Avec une défense solide et ce milieu travailleur et technique, Bordeaux peut espérer mieux que le top 8.

Devant, beaucoup de mouvements et… beaucoup de maladresses

Pour accompagner l’extraterrestre Hatem Ben Arfa qui n’avait quasiment plus joué au football depuis 2 ans, Josh Maja a déçu (Flops). Hwang Ui-Jo (5,5) retrouve peu à peu le niveau que nous avions décelé à son arrivée sur les bords de la Garonne. Il percute à nouveau avec réussite et il n’est pas avare d’efforts. Plus libre sur le front de l’attaque, il s’épanouit à nouveau. Mais un (énorme) raté à 3 mètres du but vient quelque peu entacher sa prestation. La déception du jour réside dans la difficulté de mettre le ballon au fond des filets (malgré une bonne dizaine d’occasions). Il va falloir être plus tueur surtout à la maison, les deux poteaux (sur la même frappe) de Mehdi Zerkane étaient annonciateurs d’une après-midi éprouvante dans ce domaine.

Il faut savourer cette victoire, la position de plus en plus repliée de Brest en seconde mi-temps prouve que Bordeaux recommence petit à petit à être craint. Malheureusement, le risque de voir venir des équipes recroquevillées devant leur but (vous voyez, les deux bus qui cachent le gardien !) est grande mais si cette situation perdure cela prouvera également que Bordeaux s’est rapproché d’une place, d’un standing plus conforme à son histoire et son équipe. Les joueurs se sont comportés comme des compétiteurs, comprenant ce que représentent ce club et ses valeurs. Ce groupe grandit… vivement la suite (sans peur et sans appréhension).

Les notes Girondins4Ever

Costil : 6,5
Sabaly : 6
Baysse : 7
Pablo : 6
Benito : 5
Otavio : 6
Basic : 4
Zerkane : 6,5
Ben Arfa : 7
Hwang : 5,5
Maja : 4

Les Tops 

Hatem Ben Arfa (7). Il est parfois agaçant, on aimerait le voir plus altruiste dans certaines situations mais quel joueur et quel pied gauche. Les brestois ont essayé toute l’après-midi de lui prendre le ballon dans les pieds. En vain.

Paul Baysse (7). Contre une équipe joueuse et sans Laurent Koscielny, il a pris dès le début du match son rôle de leader. Concentré tout au long de la rencontre, il a tout donné et il a terminé complètement rincé cette rencontre. Un exemple !

Mehdi Zerkane (6,5). Il a été au four et au moulin tout au long de la rencontre. Toujours disponible, il est un formidable relais pour Otávio. Alors que Toma Basic est de plus en plus transparent (voir les flops), lui a décidé d’être de plus en plus visible.

Les Flops

Toma Basic (4). On se demande où est l’international croate depuis plusieurs semaines. Il ne semble pas assez impliqué alors que l’équipe monte en puissance. La bonne rentrée de Yacine Adli devrait le réveiller, ou il pourrait vite se retrouver sur le banc.

Josh Maja (4). On est content de ses progrès dans le jeu mais cela semble au détriment de ses qualités de finisseur. Il a perdu sa spontanéité devant le but et on a pu voir lors de ce match l’importance d’avoir ce type de joueur pour décanter une partie. Hatem Ben Arfa ne pourra pas être le “héros” décisif toutes les semaines.

La feuille de match

Dimanche 6 décembre 2020 (15 heures)
13ème journée de Ligue 1 2020-2021
Stade Matmut Atlantique (Bordeaux)
0 spectateur
Arbitre : Monsieur Frank Schneider
Bordeaux-Brest (1-0)
But : Hatem Ben Arfa (84ème)
Cartons jaunes : Bordeaux (néant) – Brest (Pierre-Gabriel 43ème, Duverne 60ème, Belkebla 71ème)
Carton rouge : néant
Bordeaux : Costil – Benito, Pablo, Baysse, Sabaly – Otávio, Basic (Adli, 68ème) – Hwang (De Préville, 63ème), Ben Arfa (Poundjé, 89ème), Zerkane (Oudin, 68ème) – Maja (Briand, 62ème).
Brest : Larsonneur – Duverne (c), Chardonnet, Perraud, Pierre Gabriel, Belkebla, Lasne (Tavares, 81ème), Honorat (Le Douaron, 77ème), Faivre, Cardona (Battochio, 77ème), Mounié (Charbonnier, 74ème).

Le résumé vidéo