[J21] Dans la tête de… Jean-Louis Gasset avant Angers

Une marche toujours plus haute à monter

Après Lorient et Nice en entrée, deux plats de résistance pour nos bordelais avec Angers au Matmut Atlantique puis direction le Groupama stadium pour défier l’Olympique Lyonnais. Après avoir réussi à battre deux équipes de suite au bout de deux ans, voilà une nouvelle statistique encore plus effrayante : Bordeaux n’a pas battu Angers à domicile depuis 1993 ! Surtout l’équipe angevine sans être brillante est toujours aussi compliquée à jouer avec un état d’esprit irréprochable et un bloc bas difficile à déplacer. L’équipe Rémoise, avec un schéma similaire et déjà l’absence d’Otavio (suspendu), était venue pour nous faire vivre un enfer juste avant noël.

Otavio, plus qu’une tuile…

Il nous avait tellement manqué contre Reims. Incapables de récupérer le ballon, nous avions perdu lourdement la bataille du milieu et vous pouvez ensuite empiler, autant de joueurs créatifs que vous le souhaitez, si vous n’avez pas les joueurs pour aller au charbon, vous finissez par vous épuiser autant physiquement que mentalement. A quelques jours de la fin du mercato et même si les finances sont maigres, King Street doit comprendre qu’il prend un risque de décôter encore un peu plus le club car sans un milieu défensif d’expérience, la fin de saison peut vite devenir pénible et Bordeaux pourrait terminer encore dans un classement non conforme à son standing.

Comment le remplacer ?

L’option la plus simple et la plus répandue sur internet, dans la presse et chez nos consultants consistent à faire descendre Yacine Adli d’un cran aux côtés de Toma Basic. La seconde option est de revenir à un triangle avec un vrai spécialiste du poste, le jeune Tom Lacoux, avec juste au dessus Yacine Adli et Toma Basic.

Tout le monde a bien compris qu’une chance existe que le brésilien ne soit pas remplacé avant le fin du Mercato. Dans ce cadre, le jeune bordelais doit être lancé au plus vite car connaissant les difficultés de Yacine Adli et Toma Basic à enchainer les bonnes performances, la concurrence est indispensable.

Plus vite, nous l’aurons intégré et plus vite nous nous rendrons compte de sa capacité à s’imposer en Ligue 1 ou s’il faut changer en profondeur notre organisation.

D’autres idées pourraient germer dans les prochaines semaines avec la montée de Paul Baysse, Edson Mexer ou même Enock Kwateng en lieu et place d’Otavio.

Ne pas oublier l’animation offensive…

Devant une équipe qui va d’abord défendre et en nombre, la seule présence de Hwang Ui-Jo devant peut vite devenir frustrante. Pour ce dernier, en premier lieu, qui risque de se sentir isolé. Pour l’ensemble de l’équipe ensuite si les joueurs sont sans cesse en infériorité numérique dans les phases offensives. Alors le mur angevin paraîtra minute après minute toujours un peu plus infranchissable.

Avec un système à 3 juste derrière, Hatem Ben Arfa et Samuel Kalu auraient plus de liberté, pouvant permuter entre une position de meneur de jeu et autour du sud-coréen.

Nicolas de Préville, Josh Maja et Jimmy Briand partent avec une ou plusieurs longueurs de retard mais leurs entrées pourraient être déterminantes.
Plus que jamais, l’esprit de corps du groupe sera indispensable si Bordeaux veut se défaire des angevins.

Et pour vous, quelle est la meilleure équipe pour battre Angers ?

L’équipe devrait être sans surprise : Costil – Benito, Baysse, Koscielny, Sabaly – Basic, Adli – Oudin, Ben Arfa, Kalu – Hwang.