Denis Balbir : “Ben Arfa, ce n’est pas Zorro. La pression est sur l’entraîneur, sur le joueur qui arrive avec une étiquette”

Denis Balbir a été questionné par notre site sur les joueurs qui lui plaisent dans l’effectif des Girondins de Bordeaux cette saison, voire ceux qui lui déplairaient.

“Je n’ai pas de joueurs qui me déplaisent. Je n’ai pas à dire ça même si j’ai mes opinions sur certains. Je trouve bien que Gasset ait relancé Paul Baysse parce que je ne voyais pas pourquoi il était mis au placard. Ce n’est pas un joueur qui va vous faire gagner le titre de champion, mais ce n’est pas quelqu’un non plus qui va vous faire descendre. Il ne méritait pas ce qu’il lui est arrivé à mon avis. Après, le gardien est là, Koscielny aussi. Il y a quand même des cadres. C’est une équipe vieillissante à certains moments et à certains postes, notamment avec les 3 joueurs qui j’ai cités. Mais c’est important aussi d’avoir des joueurs d’expérience. Je trouve bien de s’appuyer sur des jeunes qui soient soutenus par des joueurs d’expérience. Après, ce que je trouve dommage, c’est que Bordeaux se soit dit que pour ce mercato, ils allaient rester comme ça, qu’ils attendaient pour voir. Ça met une pression supplémentaire pour l’entraîneur car il sait qu’il a peu de moyens, même s’il y a Ben Arfa. Mais Ben Arfa, ce n’est pas Zorro. Il ne faut pas croire qu’il va marquer 3 buts par match et que Bordeaux va gagner toutes ses rencontres. La pression est sur l’entraîneur, sur le joueur qui arrive avec une étiquette. Les supporters vont être comme des fous en espérant de retrouver le Ben Arfa d’avant. Espérons-le, mais il faut qu’il soit entouré de bons joueurs et il y en a. Les résultats ne sont pas mauvais jusqu’à maintenant, on ne peut pas dire que le début du championnat soit catastrophique, loin de là. On voit que c’est une équipe qui est en train de prendre forme, petit à petit. Ce n’est pas si mal, ça pourrait être mieux mais ça pourrait être pire aussi. Il y a des résultats potables. Après, dans la façon de jouer, de proposer du foot, on n’est pas au sommet de l’art que les Girondins de Bordeaux pourraient développer. Ca va peut-être venir, il faut laisser du temps. Il n’y a pas non plus des joueurs qui n’ont pas leur place. Après, la question est de savoir comment gérer tout ça et le faire progresser, et ça, c’est le travail du staff”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever