King Street répond d’ores et déjà aux attentes de la DNCG

Comme rapporté hier par Sud Ouest, King Street a augmenté le capital social des Girondins de Bordeaux de 40 millions d’euros. Cette démarche permet d’ores et déjà de couvrir le déficit pour la saison actuelle et donc de répondre aux exigences de la DNCG. Le “gendarme financier” avait demandé aux clubs de Ligue 1 de combler le déficit actuel par la vente de joueurs ou par l’apport financier des actionnaires. Ainsi, King Street se met d’ores et déjà en conformité avec les souhaits et obligations de l’organisme, tout en délivrant un tout autre message : pas question de brader le club et d’envisager un dépôt de bilan.

Une bonne chose pour l’avenir du Football Club des Girondins de Bordeaux, du moins à court terme. Car quid de la saison prochaine, qui arrive vite ? S’agit-il d’une opération pour rassurer la DNCG en vue d’une prochaine vente ? Ou d’une réelle envie d’assainir le club, voire d’y investir comme le soulignait Nicolas Morin ?

Une chose est certaine, si ces interrogations existent, c’est bel et bien car le fonds d’investissement n’a jamais communiqué depuis le rachat du FCGB, en 2018. Les supporters attendent toujours un signe, un geste, une orientation, et donc à quoi s’en tenir. Car si l’avenir financier semble positif à court terme, qu’en est-il de la base de tout, à savoir, le projet sportif ? Personne n’a la réponse, espérons que King Street oui…