Florian Brunet : “On l’a fortement sensibilisé sur ce danger qui existe”

Dans l’interview qu’il nous a accordée mercredi, Florian Brunet a confié qu’il comptait sur Pierre Hurmic pour jouer de tout son pouvoir sur le tribunal de commerce et le mandataire ad hoc, afin que tout soit fait pour que les Girondins de Bordeaux ne passent pas par un redressement judiciaire.

“Nous avons eu ces derniers mois de relations assez tendues avec Pierre Hurmic. Toujours respectueuses, mais assez tendues. Nous sommes satisfaits depuis quelques semaines des messages qu’il a fait passer. On le sent attentif à l’évolution du club, et on le sent souhaiter que tout cela évolue dans le bon sens. On est très régulièrement en contact avec lui, et on l’a fortement sensibilisé sur ce danger qui existe. Le maire de Bordeaux a évidemment d’autres soucis que les Girondins de Bordeaux, même si c’est un souci important. Il n’a peut-être pas toujours le temps d’être bien conscient du danger qui nous guette. Nous le sensibilisons énormément depuis quelques jours, et aujourd’hui encore, afin qu’il soit très vigilent à ce qu’une décision catastrophique ne soit pas prise dans les jours qui viennent. Nous sommes réellement très inquiets. Si malheureusement par le passé nos prévisions se sont souvent révélées exactes, on espère vraiment alerter aujourd’hui d’un danger qui n’arriverait pas. Si nous avions raison, ce serait dramatique. En tout cas aujourd’hui, personne ne peut dire qu’il y a zéro pourcentage de chance que le redressement judiciaire soit prononcé. Ce risque existe et s’il n’y a aucune deadline pour la reprise du club pour l’instant, il y a une vraie deadline à ne surtout pas prononcer le redressement judiciaire. Il ne faut surtout pas que cette décision soit prise. Si on a décidé de monter au créneau, c’est qu’on a des éléments convergents comme on en avait eu au début du processus, qui nous inquiètent et nous font penser que des gens souhaitent que cette décision soit prise. On veut à tout prix l’éviter. Nous avions révélé au début de ce processus des manœuvres en coulisses peu louables. Nous confirmons encore aujourd’hui que ces manœuvres existent sans doute et poussent les décisionnaires à prendre cette décision qui serait dramatique pour le club.