Laurent Koscielny, Mehdi Zerkane, Vitor Pereira… Daniel Riolo passe en revue les problèmes des Girondins

Dans l’After d’hier soir, Daniel Riolo avait visiblement beaucoup de choses à dire sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux. Du dossier Laurent Koscielny, en passant par celui de Mehdi Zerkane, ou encore l’entraineur des gardiens professionnels Vitor Pereira, Daniel Riolo eut un avis extrêmement tranché.

« Laurent Koscielny s’est bien gavé avec son contrat. Ca a été un échec total, une très mauvaise idée, ça a été mal géré, avec un salaire astronomique. Tout était pourri dans l’historie […] On sait que c’est une erreur depuis le début, qu’il est cramé. Donc est-ce que ça vaut la peine qu’on s’arrête sur son cas ? Ce n’est pas la même chose avec un joueur comme Mehdi Zerkane qui est une force vive du club. Comment est-ce qu’on en arrive à ce qu’un mec décide de ne plus jouer, à s’inventer un faux test positif le soir même du soir de Coupe de France où il n’a pas voulu jouer, et où il est à l’anniversaire de M’Baye Niang ? En gros, il crache à la gueule du club, il n’en a strictement rien à cirer, et il essaye de tout faire pour se barrer à Lorient. Comment on en arrive à des joueurs dans cette situation et dans ce club, qui n’est pas tenu, où chacun fait un peu ce qu’il veut, où on a pris un entraineur qui avait fait des belles choses à la tête d’une sélection, mais… On lui donne un énorme contrat, et ce sera dur de ne pas l’honorer, donc il faut continuer avec lui… On en arrive à la situation où l’entraineur des gardiens a passé six mois avec Benoit Costil alors que le mec ne peut pas faire une frappe parce qu’il est en bois et blessé… Donc Greg Coupet va venir. Pendant six mois, Benoit Costil s’est entrainé avec un coach des gardiens qui était incapable de lui faire une frappe parce qu’il était blessé. Il a une hanche en bois, en carton ! A la limite, il vaut mieux tard que jamais pour faire le ménage, mais putain, là quand même, le club est vraiment dans la merde ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever