Patrick Estampe : “On a été dans un confort, on n’a pas bataillé, on ne s’est pas aperçu que, on a peut-être mal recruté les personnes à des postes clés…”

Sur France Bleu Gironde, Patrick Estampe, vice-président de l’US Bouscat, est revenu sur la défaite des Girondins de Bordeaux dimanche face au Paris Saint-Germain. 

« La défaite est logique. Le problème, ce n’est pas la défaite. On a pris trois buts, on aurait pu peut-être en prendre plus. C’est la façon d’avoir géré le match individuellement, collectivement et puis la pauvreté technique, l’envie de se battre… On ne va pas dire qu’on aurait pu gagner, non ce n’est pas vrai parce qu’il y a trop d’individualités au Paris Saint-Germain, mais je pense qu’on aurait pu les faire plus douter et nous mettre plus en confiance pour la suite du championnat ».

Pour le dirigeant, le problème est mental, mais évidemment pas que.

« Non il n’y a pas que le mental (en référence aux propos d’Elie Baup lors de l’émission de vendredi dernier), et j’espère que non parce qu’autrement ça serait très grave pour des joueurs professionnels s’il n’y avait que le mental. Mais c’est un tout. Je pense que c’est l’accumulation des années de non-performance au sein du centre de formation, au sein de l’institution des Girondins de Bordeaux, qui a fait que maintenant on se retrouve au pied du mur. Et nous n’avons pas les réponses pour mettre l’échelle contre le mur pour passer par-dessus, parce qu’on ne sait plus faire. On a été dans un confort, on n’a pas bataillé, on ne s’est pas aperçu que, on a peut-être mal recruté les personnes à des postes clés, pour donner les clés pour pouvoir passer ce mauvais cap ».

Retranscription Girondins4Ever