Communiqué des Ultramarines : “Qu’importe si nous y laissons des plumes, il était de notre devoir de transmettre ces informations”

Leur prise de parole officielle était attendue, les Ultramarines viennent de sortir un communiqué sur l’affaire Benoit Costil, et les accusations de racisme à son encontre. Le groupe de supporters a dévoilé le cheminement jusqu’aux faits et accusations que l’on connait. Extraits :

« Les paroles et les gestes de Benoit Costil sont la plus grande offense que le Virage Sud ait connue de la part d’un joueur depuis sa création »

« Il y a un peu moins de six mois, nous étions avertis par un ancien salarié de comportements de de paroles à caractère raciste au sein de l’effectif, ce témoin nommant expressément comme responsables Benoit Costil et Laurent Koscielny. Abasourdis par la gravité des faits, nous avons cherché à en savoir plus. Rapidement, ce témoignage a été confirmé par un, puis par deux salariés actuels. Absolument tout concordait. Une enquête interne a d’ailleurs été diligentée à l’intérieur du club »

« Nous le savions : s’attaquer à des joueurs professionnels, avec le réseau qu’on leur connait, c’était aussi s’exposer. D’autant que, comme prévu, les coupables mais également les victimes nient en bloc. C’est d’ailleurs bien la première fois que le vestiaire est solidaire. Face à cette omerta, la parole de plusieurs vacataires des Girondins de Bordeaux ne semble pas peser bien lourd » 

« Soyons factuels : au-delà que ces témoins nous aient prouvé leur intégrité depuis des années, ces derniers n’avaient aucun intérêt à mentir. Les joueurs et leurs proches, eux, avaient tout intérêt à se protéger. Nous côtoyons le monde professionnel depuis suffisamment longtemps pour connaitre ses codes, et comment il fonctionne. Nous savions que cela se déroulerait ainsi ».

« Aujourd’hui, nous estimons avoir joué, une fois de plus, notre rôle de lanceurs d’alerte. Comme nous l’avions fait lors de la diffusion des Leaks, ainsi que d’autres informations. Bien malhonnête celui qui dira que nous nous sommes souvent trompés ».

Voici le communiqué complet :

Selon 20 minutes et RMC, Benoit Costil aurait décidé de porter plainte.