Peter Bosz : « Péter, ça je comprends, et ce n’est pas ça, ce sont des conneries »

Marcelo prend désormais ses précautions, et porte systématiquement le masque

Des suites de l’article de L’Equipe, Marcelo Guedes est sorti de son mutisme sur Twitter – bah oui, un prout, c’est beaucoup plus important que de parler aux supporters des Girondins, après tout – pour démentir cette affaire de flatulences, attaquant les journalistes dans un premier temps, puis « les gens » dans un second temps.  « Grâce à L’Équipe, après un long moment, je dois revenir sur Twitter pour nier toutes les allégations. Le journalisme de nos jours est une blague ! ». 

Dans l’après-midi, ce fut au tour de Jean-Michel Aulas de réagir à cet article de L’Equipe. « On a la bonne organisation, je pense. Avec des gens d’une très grande qualité à chaque poste. Avec une unité qui nous a fui, qui a créé ces dérapages, et sur le plan de la perception des gens. On ne contrôle pas tout, malheureusement. L’Équipe a cru bon de parler de choses dans le vestiaire avec notre ami Marcelo… Moi, je n’aurais jamais osé ». 

Aujourd’hui, en conférence de presse d’avant match, ce fut au tour de l’entraineur lyonnais, Peter Bosz, d’évoquer ce sujet. « J’ai lu ça et j’ai dit ‘mais qu’est-ce que c’est ?’ C’est quoi cette connerie ? Est-ce qu’on vire un joueur pour cette raison… Il n’a pas fait ça, ce n’est absolument pas ça. J’étais là dans le vestiaire. Je ne comprenais pas tout, c’était au début de saison. Péter, ça je comprends, et ce n’est pas ça, ce sont des conneries ». 

En tout cas, nous, nous n’avions pas eu vent de cette histoire avant hier…

https://twitter.com/MarceloGuedes02/status/1524359394993000448?s=20&t=LmvRpz57kXAy5t8_mKZU5Q