Josuha Guilavogui, après sa conf’, a assuré aux journalistes que sa volonté de rester aux Girondins n’était pas de la com’

Sur RTL, le journaliste Denis Granjou a rapporté des propos « en off » du milieu de terrain et capitaine des Girondins de Bordeaux, Josuha Guilavogui, après sa dernière conférence de presse d’avant Brest-Bordeaux. Josuha Guilavogui a assuré aux journalistes que ses propos sur sa volonté de rester afin de faire remonter le FCGB en Ligue 1 n’étaient pas de la com’.

« J’ai une petite anecdote. Pour le dernier point presse très émouvant, je tiens à le dire, de Josuha Guilavogui, à la fin il se lève et s’en va… Il y a une petite porte et s’y dirige, puis il revient vers nous, et nous dit : ‘les gars, je ne peux vous dire pour l’année prochaine, mais franchement, ce que je vous ai dit, que je voudrai rester, ce n’est pas du cinéma, ce n’est pas du flan. Si je peux, je resterai, et ça ne dépend pas que de moi’. Il part, on discute avec lui de façon informelle. Là, un responsable de la communication des Girondins de Bordeaux vient vers la personne des Girondins qui filme et lui dit ‘j’espère que tu n’as pas filmé ça ?’. La personne lui dit que non, il avait coupé… Cela va avec le reste. Il n’y avait absolument rien… On s’est tous regardés, un peu interloqués, alors que c’était un moment d’intense sincérité. Je ne suis pas là pour balancer, c’est une anecdote, mais je me suis demandé où on était… Et ça va avec le reste, comme l’interdiction de marcher dans le restaurant où mangent les joueurs, avec l’interdiction de faire la bise aux joueurs… Tout ça est formalisé, tout ça existe. Je suis sidéré et scotché que tout ça existe aujourd’hui ».

Retranscription Girondins4Ever

La très belle conf’ de Josuha Guilavogui