Le FC Villeranche-Beaujolais est toujours attentif au sort des Girondins de Bordeaux : « Mardi, on sera en alerte »

Il y a quelques jours, Gaëtan Mazzola, le manager général du FC Villeranche-Beaujolais (National), s’est exprimé pour Actufoot sur l’éventuel repêchage de son club en Ligue 2, si les Girondins de Bordeaux étaient officiellement rétrogradés en National par la DNCG. « Si Bordeaux descend, on espère bien que le FC Villefranche-Beaujolais sera repêché […] On va subir la situation dans le sens où c’est Bordeaux qui est maitre de son destin. Si Bordeaux se débrouille pour trouver 40 millions d’euros d’ici le 5 juillet… Il n’y aura pas de débat ». 

Après le manager général, le Président du club, Philippe Terrier, s’est exprimé dans Le Quotidien du Sport. « Je peux vous dire que mardi, on sera en alerte. Notre budget est bouclé, il est cohérent. Nous sommes prêts pour évoluer en Ligue 2, même s’il paraît qu’il a trouvé les solutions ». 

« Après le déroulement du barrage, dans l’hypothèse où un club qualifié pour la saison suivante en Ligue 2 renonce à sa participation ou ne satisfait pas aux critères de participation de la Ligue 2, ou se voit refuser cette accession par décision de la DNCG ou tout autre organe notamment disciplinaire, le club perdant du barrage est repêché ».

Après le FC Nantes (et tous les autres clubs) qui attendent que Bordeaux descende pour récupérer Hwang Ui-Jo, le FC Nantes qui attend également que Bordeaux s’écroule pour prendre place en D1 Arkema, voici donc Villefranche qui souhaiterait récupérer la place en Ligue 2. Difficile de savoir si nous aurions fait la même chose mais d’un point de vue purement personnel, souhaiter le malheur des autres ne nous a jamais rendu plus heureux.