Deux bordelais qualifiés pour Rodez-Bordeaux

(Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

Vous le savez, des suites des mesures d’encadrement du gendarme financier du football, la DNCG, les Girondins de Bordeaux ne peuvent pas homologuer les contrats, ni recruter. Le FCGB doit en effet baisser sa masse salariale d’au moins 3 millions d’euros, pour ainsi officialiser les arrivées de Yoann Barbet, présent depuis le premier jour de la préparation et ayant participé aux rencontres en tant que capitaine, de Vital N’Simba qui se trouve exactement dans le même cas, mais également de Jonas Lössl, l’ex-portier guingampais qui est encore à l’heure actuelle sur Bordeaux, en attendant que cela se débloque.

Seulement, il est difficile pour le club au scapulaire de faire avancer vite les choses. Mardi soir, sur France Bleu Gironde, c’est l’agent de joueurs Christophe Hutteau, qui ne masquait pas son inquiétude, le contrat de l’un de ses joueurs n’ayant pu être homologué. « J’étais au Haillan pour compléter des documents dans le cadre de la prolongation du contrat de Marvin De Lima qui a fait une excellente préparation avec le groupe professionnel, qui a été une des surprises. Il a tout juste 18 ans. Son contrat n’était pas homologué le week-end dernier donc il n’a pas pu être dans le groupe pour la réception de Valenciennes. Oui, je suis inquiet, parce que quand je vois que la DNCG a refusé de valider et d’homologuer le contrat de Marvin De Lima… C’est un contrat d’un montant très faible, et c’est le moins que l’on puisse dire, parce que c’est un jeune joueur, et c’est normal, il a tout à prouver… Je ne sais pas comment ils vont faire ».

(Photo by Icon Sport)

Vraisemblablement, Bordeaux a au moins trouvé une solution pour Marvin De Lima, puisque Sud Ouest nous rapporte qu’il est qualifié pour la saison à venir. C’est d’ailleurs exactement le cas pour Emilien Makagni, qui a participé également à la préparation. Dans le marasme actuel, il s’agit d’une bonne nouvelle pour David Guion puisque les deux jeunes joueurs sont des ailiers, un poste pour lequel l’entraineur bordelais est peu fourni.