Christophe Monzie : « J’étais assez surpris quand même des propos d’Omar Daf parce que nous aussi, côté bordelais, on n’a pas eu qu’à se féliciter des décisions de Monsieur Ben El Hadj »

Sur ARL, Christophe Monzie a réagi aux propos de l’entraineur du Dijon FCO, Omar Daf, vis-à-vis de l’arbitrage de Monsieur Hakim Ben El Hadj, lors du match face aux Girondins de Bordeaux.

« Avec Omar Daf, j’ai l’impression qu’on n’a pas vu le même match. Il n’était pas très content de Monsieur Ben El Hadj, qui n’a pas été bon sur ce match, c’est vrai, notamment dans la distribution des cartons. Les cartons bordelais en première mi-temps ne sont à mon avis pas justifiés. Alors, il y a peut-être une action à la fin où il y a peut-être un penalty pour les dijonnais (sur une faute pour Emeric Depussay, ndlr), et peut-être que celui qui amène le premier but bordelais n’est pas aussi évident d’après l’entraineur dijonnais… Par contre, il y en a un autre qui est énorme en seconde mi-temps, que Monsieur Ben El Hadj n’a pas vu, c’est le placage à deux mains sur Malcom Bokélé. Là, s’il n’y a pas penalty, il faut le sortir des règles du jeu… Il n’a pas sifflé sur ce coup-là, donc on a envie de dire que ça compense. J’étais assez surpris quand même des propos d’Omar Daf parce que nous aussi, côté bordelais, on n’a pas eu qu’à se féliciter des décisions de Monsieur Ben El Hadj. Enfin, c’est comme ça, on a l’habitude avec lui… ».

Retranscription Girondins4Ever