Les terrains du Haillan « attaqués » par des sangliers

Sur France Bleu Gironde il y a quelques jours, Gérard Lopez avait réagi au fait que les terrains du Haillan, notamment ceux sur lesquels les féminines du club s’entrainent, étaient dans un mauvais état lors des dernières semaines. Accusé de délaisser la section féminine depuis cet été, le président et propriétaire des Girondins de Bordeaux en avait donné la raison, une raison totalement externe.

« On ne les délaisse pas, ce n’est pas vrai. Je vous donne un exemple. L’équipe n’a pas pu s’entrainer il y a deux semaines sur leur terrain d’entrainement, mais pas parce qu’on a délaissé le terrain d’entrainement, mais parce qu’il y a des sangliers qui ont détruit les terrains… Et je n’ai pas lâché les sangliers au Haillan ».

Vraisemblablement il n’y aurait donc pas que les terrains des féminines touchés, mais également ceux des équipes de jeunes. Selon le journaliste Sud Ouest Nicolas Le Gardien, le club a tenté de limiter les dégâts. « Les Girondins ont mis des grilles et barrière un peu partout au Haillan pour éviter les ‘attaques’ de sangliers qui avaient dégradé les terrains annexes en septembre ». 

Sur les photos ci-dessous, l’on voit clairement les terrains dégradés et à l’approche de l’hiver, cela n’annonce rien de bon. Heureusement, le terrain des professionnels est protégé… grâce aux grilles mises en place par Laurent Blanc en 2010. On cherchait une bonne raison de l’installation de ces grilles, il aura fallu attendre 12 ans pour cela…